Nous suivre Industrie Techno

Le PDCA, cent fois sur le métier...

COORDONNÉ PAR THIBAUT DE JAEGHER

Sujets relatifs :

Le PDCA, appelé aussi roue de Deming, est très utile pour identifier les défaillances et leurs causes. En les traitant, le "Plan Do Check Act" permet de standardiser les meilleures pratiques.

Le PDCA, cent fois sur le métier...

À QUOI ÇA SERT ?

Le PDCA (Plan Do Check Act) est l'outil majeur de toute démarche de qualité totale. Les organisations lean les plus performantes en font un outil essentiel de leur management.

Appelé aussi roue de Deming, il permet de préparer ses actions de progrès continu, de les exécuter, de contrôler leurs résultats et de standardiser les bonnes pratiques.

Parce qu'il soutient l'action tant que les objectifs ne sont pas atteints, le PDCA est extrêmement utile pour tout projet nouveau, quels que soient le métier et le département concerné : marketing, études, méthodes, logistique, production, administration, finances, commerce, RH...

Il trouve aussi sa place dans le traitement des dysfonctionnements en apportant dynamisme et rigueur au processus de résolution des problèmes.

COMMENT LE METTRE EN OEUVRE ?

Pratiquer le PDCA est avant tout un acte de management : directeurs, cadres, responsables, chefs de service, agents de maîtrise doivent montrer l'exemple s'ils veulent développer le PDCA dans leur organisation.

Concrètement, chacun doit s'exercer à n'agir qu'après avoir déterminé des objectifs précis, mesurables et avoir communiqué sur les actions prévues. Celles-ci ne peuvent être définies que sur la base d'une profonde observation des réalités du terrain, et non sur la base d'un « J'ai pensé que... » Lors de la mise en place des actions, des adaptations sont possibles selon l'état du terrain auquel elles s'appliquent.

Le cycle PDCA devra continuer à tourner tant que l'objectif n'est pas atteint, ou qu'un nouvel objectif plus ambitieux n'est décidé. À force de voir chaque manager se comporter en respectant cet esprit, tous les employés et les opérateurs se mettront peu à peu à le pratiquer. Le PDCA deviendra alors un ciment de la culture du progrès.

L'AVIS DES EXPERTS

JEAN-CLAUDE DOUTHE

HERVÉ HACHARD

CABINET DE CONSEIL VALESSENTIA

« Le PDCA est un outil très simple et naturel, qui fait la part belle au management visuel. Mais pour lui donner toute sa puissance, le soin du détail est le bienvenu. Bien amené par le management, il permet d'avoir une vue d'ensemble des problèmes, tout en connaissant précisément les points noirs. Pour devenir un bon coach de PDCA, mieux vaut le pratiquer que lire moult articles sur le sujet. »

LES POINTS À SURVEILLER

Dans le PDCA, l'important, c'est de faire tourner la roue ! Pas de s'arc-bouter sur une étape. Le PDCA apporte son enrichissement à chaque tour.

L'usage du PDCA ne doit pas se limiter à une simple méthode de résolution de problèmes. S'il permet de mettre en oeuvre des contre-mesures d'urgence pour soigner les symptômes d'un dysfonctionnement, il aide surtout à en éliminer la cause racine. Le PDCA permet de canaliser la réaction immédiate face à l'urgence de nombreuses situations.

Parler en utilisant des données, et non des impressions ! Le PDCA exige de connaître la réalité du terrain pour décider et agir en connaissance de cause.

Pratiquer efficacement le PDCA demande de la rigueur pour aller au bout du cycle : la standardisation. Il ne faut pas succomber à la tentation du "zapping" mais se concentrer sur le ou les problèmes à traiter.

PlanPlanifier

Cette première étape sert à faire le point. Les questions « Quoi ? Qui ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? » permettent de décomposer le sujet en sous-problèmes. C'est l'occasion de formaliser un plan d'action et de fixer des indicateurs pour mesurer les résultats.

DoMettre en place

Avant tout déploiement, il faut informer les salariés des sous-problèmes sélectionnés, des plans d'action associés et former ceux qui vont y participer. La réalisation du plan d'action ne pourra intervenir que dans un deuxième temps.

CheckContrôler

Cette étape permet de mesurer le résultat du plan. Si l'objectif n'est pas atteint, des contre-mesures immédiates s'imposent. C'est le moment de saisir l'opportunité d'observer à chaud les données sur le terrain, pour identifier les causes originelles de l'échec.

ActAssurer le résultat

Si l'objectif fixé est atteint, les bonnes pratiques peuvent se standardiser. Dans le cas inverse, il faut mettre en place des actions correctives simples pour éliminer les problèmes. Dans les deux cas, c'est l'heure de faire le bilan de votre PDCA, pour décider de clore le sujet ou de lancer un nouveau cycle.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0913

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le standard de travail améliore la performance

Le standard de travail améliore la performance

Le standard de travail est le prérequis de la performance. Sans lui, point de référence possible pour le progrès et un risque accru pour la qualité du[…]

01/05/2012 |
ABC améliore le pilotage de l'entreprise

ABC améliore le pilotage de l'entreprise

PEP-Ergopro pour concilier performance et santé

PEP-Ergopro pour concilier performance et santé

HACCP : maîtriser la sécurité et la qualité des aliments

HACCP : maîtriser la sécurité et la qualité des aliments

Plus d'articles