Nous suivre Industrie Techno

Le PC s'affranchit du disque dur

Industrie et  Technologies

Samsung lance les premiers PC portables utilisant la mémoire flash pour le stockage de masse, en remplacement du disque dur.



Le disque dur, symbole par excellence de l'informatique depuis 50 ans, est-il condamné à terme dans les PC portables ? La question se pose depuis des années. Mais c'est la première fois qu'elle peut être prise vraiment au sérieux. Samsung, qui ne cachait pas ses ambitions d'évincer le disque dur au profit des puces à mémoire flash, passe à l'action en lançant deux PC ultra portables correspondant à cette vision. Sur ces deux machines, le stockage de masse s'effectue de façon statique grâce à une mémoire flash de 32 Go. Une capacité qui correspond aujourd'hui aux PC portables d'entrée de gamme vendus aux alentours de 500 dollars.

Le premier avantage est l'allègement du poids et la réduction de l'encombrement. Ainsi les deux machines ne pèsent que 1,14 Kg (le modèle Q 30 avec écran de 12,1 pouces) et 750 g (le modèle Q1 avec écran de 7 pouces).


Ses machines, ici le Q1, seront proposées en version standard avec disque dur (HD)
ou en version avec mémoire flash - Solid State Disk (SSD).

Le second avantage est la diminution de la consommation et l'allongement de l'autonomie. A capacité de stockage équivalent, la mémoire flash ne consomme que 5% du courant réclamé par le disque dur.

A cela s'ajoute un gain de fiabilité puisqu'il n'y a plus de moteurs ni de pièces tournantes. Sur le modèle le plus léger, le Q1, même le lecteur/graveur de disque optique a disparu. Ce qui explique le niveau élevé de miniaturisation obtenu. Enfin, il faut souligner l'amélioration de la vitesse de lecture et écriture de données d'un facteur 150 à 300 par rapport au disque dur.

Autant d'avantages qui se paient cher, puisque le Q1 est lancé à 2 430 dollars et le Q30 à 3 700 dollars.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.samsung.com/fr/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles