Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le numérique au volant

Sophie Eustache

Sujets relatifs :

,
Plus connectées, plus intelligentes, plus autonomes... les voitures prennent le virage du numérique. De même que le matériel informatique ne vaut que par les logiciels qui lui sont associés, les véhicules tendent à se transformer en plates-formes de services digitaux. Pour relever le défi, les constructeurs automobiles peaufinent leurs compétences informatiques.

Pour Marc Pajon, chargé des projets innovation véhicule chez Renault, l'ère des voitures qui se suffisaient à elles-mêmes est révolue. « Le véhicule du futur va s'intégrer dans un système de mobilité multimodale », assure-t-il. Communiquer avec les autres véhicules, lire les panneaux, proposer l'itinéraire le moins énergivore et le moins chronophage, surveiller l'état de fatigue du conducteur : autant de fonctionnalités déjà existantes, ou en passe de faire leur apparition dans les habitacles.

Intelligente et engagée sur la voie de l'autonomisation, la voiture connectée, qui combine les technologies du secteur des télécommunications, de l'informatique, et de la robotique, apparaît de plus en plus comme une plate-forme de services. Une vision qui requiert l'acquisition de nouvelles compétences. Signe des temps : General Motors vient par exemple d'annoncer l'ouverture d'un nouveau centre dédié à l'innovation de technologies de l'information - une décision qui doit déboucher sur l'emploi de 1 500 informaticiens - tandis que Renault et PSA s'entourent d'experts pour sécuriser leurs systèmes. Constructeurs et équipementiers créent aussi des ponts avec le secteur des télécoms, et plus généralement avec des équipes de chercheurs et de développeurs. En partenariat avec l'UPMC et Atos, Renault a ainsi créé une chaire dédiée à la voiture connectée en avril dernier. Le projet repose sur un triptyque désormais incontournable pour les acteurs de l'automobile : connectivité, services et mécanique.

« Le véhicule lui-même est de moins en moins différenciant. L'industrie automobile subit la même transformation que celle qu'a vécue IBM il y a trente ans. Les industriels deviennent des vendeurs de services associés au transport. De ce point de vue, la voiture se rapproche de plus en plus d'un appareil électronique », analyse Paul Borrel, responsable au sein de la recherche du groupe IBM.

La voiture vous amènera au cinéma et se garera toute seule

Un changement de paradigme qui impose notamment de concevoir l'écosystème applicatif[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0956

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2013 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

Dossiers

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Interview

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Plus d'articles