Nous suivre Industrie Techno

Le noyau temps réel d'Etas fait son trou dans l'automobile

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
La plate-forme de développement, test et simulation temps réel de l'entreprise allemande commence à s'imposer auprès de constructeurs tels que Volvo, Audi ou BMW.

Le logiciel embarqué prend un importance cruciale dans l'automobile. Ces programmes équipant les processeurs sous capot et dans l'habitacle tendent à se structurer autour de noyaux temps réel du commerce : de petits systèmes d'exploitation aptes à ordonnancer et synchroniser différents petits bouts de programmes.

Etas, filiale de Robert Bosch, un des leaders de ces noyaux temps réels, a spécialisé une plateforme de développement temps réel, de test et de simulation pour les ingénieurs de l'automobile. C'est LabCar, aujourd'hui bien implanté dans les BE des constructeurs : plus de 400 systèmes dans le monde.

Cet outil restitue virtuellement le calculateur dans son environnement réel : le véhicule routier. Vu du calculateur, tout se passe comme si les signaux de sortie 'attaquaient' bien un moteur, des organes de contrôle châssis, des éléments d'habitacle... Et tous ceux-ci (asservissement en boucle fermée) renvoient un 'feedback'.

Mieux, ce type d'environnement de test intégré rend compte du dialogue entre plusieurs calculateurs via les réseaux de multiplexage type CAN.  Au final, le but est, tout à la fois de limiter la production de prototype, et de tester le code des calculateurs aux limites de ce qu'on attend d'eux.

Au fil du temps, souvent en coopération avec les constructeurs eux-mêmes, la firme a développé toute une panoplie de modèles d'organes réels : moteur à essence, turbo diesel, suspension passive ou active, etc. Cet environnement fonctionne de pair avec Ascet-SD, qui est à proprement parler un outil de prototypage logiciel et d'aide au développement, atour du noyau temps réel Ercos.

Ces outils ont déjà supporté de nombreuses réalisation. Ainsi, Volvo a développé et testé avec ce logiciel le contrôle de sa boîte automatique à 12 vitesses. Siemens VDO a validé le contrôle de sa tenue de route sur LabCar. Audi a effectué dans ce même environnement la pré-calibration du contrôle moteur, du freinage, de la boîte à vitesses et de la direction. BMW a, quant à lui, mis ainsi au point un toit ouvrant.

Thierry Mahé

Pour en savoir plus : http://www.etas.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles