Nous suivre Industrie Techno

« Le Nobel pour Tesla et ses systèmes de conduite automatisée » Frédéric Hélin, directeur du cluster Coboteam

 « Le Nobel pour Tesla et ses systèmes de conduite automatisée » Frédéric Hélin, directeur du cluster Coboteam

Frédéric Hélin

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. Aujourd'hui, Frédéric Hélin, ingénieur Inria de formation et directeur de Coboteam, un cluster sur la robotique en Rhône-Alpes, nous donne sa vision de l'innovation. Le territoire de Rhône-Alpes, très dynamique dans la robotique, compte une centaine de roboticiens, et entre 1 500 et 3 000 entreprises concernées de près ou de loin par la robotique.

Si l'on vous dit innovation, spontanément, vous répondez ?

Nouvelle façon de faire, basée ou non sur une technologie, qui se diffuse rapidement.

Votre dernière rencontre avec l'innovation, c'était quand et où ?

Je pense aux startups Hoomano et Evotion, qui innovent dans la manière de penser et proposer de nouveaux services robotiques aux entreprises, que ce soit pour l’accueil ou l’évènementiel. Ce n’est pas la technologie en tant que telle qui fait la différence ici, mais leurs idées et leur capacité à intégrer les savoir-faire nécessaires à leur développement avec beaucoup d’agilité.

Quelle innovation avez-vous dans la poche ?

Des innovations, on en a plein les poches : la carte bleue, les télécommandes de nos voitures, une clé USB, etc. toutes ont été des innovations parfois même de rupture en leur temps. Aujourd’hui, à l’aide d’un smartphone il est possible de communiquer, de parler, d’envoyer des messages, des photos, en un clin d’œil. Mais en termes d’innovation et, donc, de nouveaux usages, je pense que le fait d’avoir un GPS lié à une base de données des services (hôtels, restaurants, cafés, services-publics, entreprises, etc.) dans la poche change beaucoup notre manière de profiter de notre environnement tout en gagnant du temps pour les choses intéressantes… et cela contribue même à améliorer la bonne entente dans les couples puisqu’il n’est plus nécessaire d’assigner ou de se voir assigner la corvée de carte routière…

Votre innovation préférée ?

Dans mon domaine, les applications robotiques mobiles autonomes pour la logistique. Elles déchargent l’homme des tâches fastidieuses du transport de charges et sont très rapidement reconfigurables pour s’adapter à de nouvelles productions. Elles sont un exemple concret de collaboration homme-robot, de cobotique.

Et celle que vous détestez ?

Une véritable innovation est une manière de faire qui se diffuse quasi naturellement car les gens considèrent que c’est mieux ou plus pratique de le faire ainsi. Si l’innovation est là, c’est qu’elle a donc obtenu l’adhésion du plus grand nombre de ces usagers potentiels. Après avoir dit cela et bien que ce soit une innovation, je pense que nous pourrions discuter du radar automatique…

Si vous deviez remettre le Nobel de l'innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?

A titre posthume, Darwin. Sans avoir étudié la question en détail, l’innovation semble suivre les principes de l’évolution des espèces et des caractères. Darwin a donc décrit ses grands principes.

Et s'il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?

Je pense que ce que fait l’entreprise Tesla avec ses systèmes qui tendent à la conduite automatisée est très intéressant car ses recherches intègrent des mécanismes d’apprentissage consolidés puis distribués. Et cela dépasse la preuve de concept car ses véhicules sont bien vendus et en usage sur route ouverte. Est-ce que Tesla a inventé tous les principes et technologies sous-jacents ? Non, mais elle les intègre et les met en œuvre dans le but de changer notre manière d’utiliser nos voitures. C’est ça, innover.

La qualité qu'il faut cultiver pour innover ?

L'intuition, qui sera alors la fusion de la sensibilité et de l’anticipation.

Et le défaut qu'il faut corriger ?

Se faire plaisir techniquement en ne pensant aux usages que dans un second temps. C’est bien dans le cadre des loisirs, parfois cela peut déboucher sur une innovation avec une bonne intuition, mais la plupart du temps, le fruit de cela reste une curiosité technologique.

Citez un livre qui vous a inspiré en matière d'innovation ?

Il y a plus de vingt ans, un livre sur les fondateurs et leurs inventions dans la Silicon Valley. A l’époque, je m’intéressais aux moyens de relier les premiers ordinateurs personnels des copains par radio. Subsistaient des problèmes de communication pour éviter que les machines émettent en même temps et se brouillent. Une solution trouvée était que chaque machine attende pendant une durée aléatoire avant de prendre la fréquence. De cette manière, l’une d’elle émettrait avant les autres et les autres l’écouteraient alors. Cette méthode ne me paraissait pas satisfaisante car, pendant ce temps aléatoire, même le plus petit, la fréquence n’était pas utilisée, c’était du temps perdu, je n’avais alors pas retenu cette solution. A la lecture de ce livre un peu plus tard, j’avais vu que c’était pourtant cette méthode (CSMA/CD) qui avait contribué au succès des réseaux Ethernet que nous utilisons tous. A partir de là, je m’étais dit que l’innovation n’était pas forcément l’idéal des choses mais ce qui marchait le mieux : le plus utilisable.

En matière d'innovation, vous êtes plutôt...

                ...start-up ou grand groupe ?

J’aimerais dire grand groupe, mais ce sont les start-up sans moyen qui essuient les plâtres de l’innovation. Nous le voyons tous les jours.

                ...technologie ou service ?

Venant de la technologie, je dirais service.

               ...continue ou disruptive ?

Les deux. La rupture fait rêver les technophiles mais l’innovation continue a été le plus souvent la source de nouveaux usages.

Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?

Dans le cadre de la cobotique à destination de nos PME industrielles en Auvergne-Rhône-Alpes : un robot d’aide et de collaboration à qui on expliquerait mal ce qu’il ferait bien... C’est un axe de travail du cluster robotique Coboteam et de ses partenaires.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles