Nous suivre Industrie Techno

Le Nobel de médecine à deux français

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier voient leur travaux sur le virus responsable du sida enfin récompensés. Ils partageront leur prix avec l'Allemand Harald zur Hausen pour ses travaux sur le virus responsable du cancer du col de l'utérus.


Ce sont les travaux de chercheurs sur deux grands fléaux de l'humanité qui viennent d'être récompensés par le Prix Nobel de médecine : le sida d'une part avec les Français Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier ; et le cancer d'autre part avec l'Allemand Harald zur Hausen.

Les deux chercheurs français ont été récompensés conjointement pour avoir découvert le virus immunodéficitaire (VIH) responsable du sida, alors le chercheur allemand est récompensé pour avoir identifié le virus responsable du cancer du col de l'utérus.

Rappelons que Françoise Barré-Sinoussi, professeur de virologie à l'Institut Pasteur, et Luc Montagnier, professeur de virologie à l'Université de Paris, ont isolé dès 1983 un nouveau rétrovirus humain, le VIH, responsable du sida.

Dans les attendus de sa décision, le comité du Prix Nobel estime que les travaux des deux français ont été essentiels à la compréhension du cycle de la maladie et à son traitement antirétroviral. Une récompense qui a dû attendre que s'estompe la polémique sur la paternité de la découverte avec le professeur américain Robert Gallo, souvent considéré comme co-découvreur du rétrovirus avec Luc Montagnier.

Le chercheur français a indiqué qu'il poursuivait ses travaux : « notamment en direction de traitements complémentaires qui vont permettre d'éradiquer l'infection et d'un vaccin thérapeutique qui devrait voir le jour d'ici à quatre ans ». Le sida a déjà fait plus de 25 millions de morts depuis son apparition en 1981 et 33 millions de personnes sont actuellement séropositives.

Moins médiatisée que Luc Montagnier, le professeur Françoise Barré-Sinoussi a été l'une des chevilles ouvrières de la découverte du VIH et elle consacre sa vie depuis 1983 à la recherche sur le sida. Elle est depuis 1988 à l'Institut Pasteur où elle dirige actuellement le laboratoire de "régulation des infections rétrovirales".

Les travaux du professeur Harald zur Hausen, ancien directeur du centre de recherches sur le cancer en Allemagne, ont quant à eux permis d'isoler le virus du papillome humain ou papillomavirus (VPH), responsable du cancer du col de l'utérus, deuxième type de cancer le plus répandu chez les femmes, avec 500 000 cas par an.

Le chercheur allemand recevra la moitié du prix de 10 millions de couronnes suédoises (1,02 million d'euros) et les deux lauréats français se partageront la seconde moitié. Ils recevront leur prix des mains du Roi de Suède le 10 décembre à Stockholm.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://nobelprize.org

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles