Nous suivre Industrie Techno

Le Nitinol, focus sur une innovation qui sauve des vies

Le Nitinol, focus sur une innovation qui sauve des vies

Grâce au Nitinol, le stent peut se déformer et s'adapter au vaisseau sanguin.

© Stentys

Cet alliage de nickel et de titane à mémoire de forme et aux propriétés très élastiques est à l’origine de l’innovation du français Stentys, à l’heure actuelle le seul acteur du marché à proposer un stent auto-apposant pour le traitement de l’infarctus. Les résultats d’une étude dévoilée aujourd’hui au congrès annuel EuroPCR démontrent la supériorité du dispositif sur ses concurrents.

Un taux de mortalité de 2% à un an de l’accident, contre près de 4% en moyenne pour les stents conventionnels, et un taux de récidive de seulement 1,3%, alors qu'il s’élève jusqu’à 3% pour certains produits concurrents. Tels sont les deux chiffres clés de l’étude Apposition III, menée en Europe sur 1 000 patients admis en urgence pour infarctus du myocarde et traités avec le stent auto-apposant de Stentys. Les résultats sont dévoilés aujourd’hui à l’occasion du congrès de cardiologie interventionnelle EuroPCR, qui se tient jusqu’au 24 mai à Paris.

Le dispositif chirurgical doit sa supériorité à un design et un choix de matériau innovant, un alliage de nickel et de titane à mémoire de forme appelé Nitinol. Sa propriété de changement structurel suite à une déformation ou une variation de température, ainsi que sa super-élasticité, de 10 à 30 fois celle d'un métal ordinaire, font que le stent s’adapte aux modifications de diamètre du vaisseau. Ceci évite le phénomène de mal apposition, cause de récidive de l’infarctus. Autre particularité, le maillage du stent, à la fois très fin (68 microns de large), et serré pour éviter que les débris de caillots soient emportés et bouchent d’autres vaisseaux.

Le stent auto-apposant de Stentys a été présenté à l’occasion de la première édition des Objets de la nouvelle France industrielle. Retrouvez ci-dessous sa présentation vidéo par le PDG de Stentys, Gonzague Issenman :



Ludovic Fery

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Variants : la course technologique est lancée pour adapter les vaccins

Variants : la course technologique est lancée pour adapter les vaccins

Face à la progression des variants, plusieurs vaccins connaissent une baisse d'efficacité. C'est particulièrement le cas[…]

03/03/2021 | Traitements et vaccins
« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

« La microfluidique doit sortir des laboratoires pour entrer en production », lance Nicolas Lafitte, responsable du projet européen HoliFAB.

Surveillance des variants : Malgré les annonces, le séquençage français est toujours à la traîne

Surveillance des variants : Malgré les annonces, le séquençage français est toujours à la traîne

Derrière un plateau trompeur, le variant anglais croît et va bientôt faire exploser les hospitalisations, estime une étude de l'Inserm

Derrière un plateau trompeur, le variant anglais croît et va bientôt faire exploser les hospitalisations, estime une étude de l'Inserm

Plus d'articles