Nous suivre Industrie Techno

Le mur chauffe l’air qui entre dans le bâtiment

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Le mur chauffe l’air qui entre dans le bâtiment

Un système simple a l'efficacité reconnue.

© DR

Une société canadienne a mis au point un capteur solaire chauffant l’air entrant dans le système de ventilation des bâtiments. Le SolarWall réduit la facture de chauffage de 15 à 50 % suivant les cas.

Développé depuis plus de trente ans par la société canadienne Conserval Engineering, le système SolarWall arrive en Europe. C’est un système de chauffage original utilisant l’énergie solaire pour réchauffer l’air des bâtiments industriels, tertiaires, institutionnels et agricoles. Cette technologie, utilisable en construction neuve ou en rénovation, s’adresse à toutes les entreprises et collectivités territoriales désireuses de réaliser des économies d’énergies notables sur le long terme et d’investir dans les énergies propres.

Le SolarWall utilise un système mural métallique micro-perforé pour réchauffer l’air le traversant. Il se compose : d’un absorbeur solaire constitué d’une surface métallique micro perforée de couleur foncée ; d’une ossature créant une poche d’air de 10 à 20 cm à l’arrière ; d’éléments de fermeture ; d’un système de ventilation forcée.

De 500 et 600 Watts/m² récupérés

Pendant la journée, le soleil chauffe le SolarWall et la ventilation force l’air extérieur à passer au travers de sa surface micro-perforée. Cet air ainsi préchauffé est ensuite collecté dans la cavité arrière pour être dirigé vers l’entrée d’air du système de ventilation du bâtiment.

Ce système chauffe l’air entre 5 à 30°C au-dessus de la température extérieure, ce qui permet de fournir en crête entre 500 et 600 Watts/m². De plus, il récupère les pertes thermiques des parois des bâtiments sur lesquels il est installé. Suivant l’énergie utilisée pour le chauffage et les caractéristiques du bâtiment sur lequel il est installé, le SolarWall baisse les coûts de chauffage annuels entre 15 et 50 %, tout en réduisant les émissions de CO2 jusqu’à 1 tonne/an pour 5 à 15 m² installés. Le retour sur investissement est compris entre 2 et 7 ans.

Aucune maintenance n’est nécessaire avec le système SolarWall. Il a la même durée de vie qu’un bâtiment, soit entre 30 et 40 ans. De plus, ses composants métalliques sont intégralement recyclables en fin de vie.

Notons que des firmes telles que Auchan, Bombardier, Ford Motor, General Motors, la NASA, l’US Army, Wal-Mart, etc. utilisent déjà cette technologie.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.solarwall.com/fr/
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

200 véhicules à hydrogène, des électrolyseurs et stations de distribution : Zero Emission Valley décroche 14,4 millions d'euros pour accélérer

200 véhicules à hydrogène, des électrolyseurs et stations de distribution : Zero Emission Valley décroche 14,4 millions d'euros pour accélérer

Dédié au développement de l'hydrogène-énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, le projet Zero Emission Valley a[…]

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

Pour bien commencer la semaine : Lhyfe industrialise la production d’hydrogène vert

Ordinateurs quantique, 5G, batteries sodium-ion... les meilleures innovations de la semaine

Ordinateurs quantique, 5G, batteries sodium-ion... les meilleures innovations de la semaine

Selon Amorce, les collectivités territoriales manquent de solutions techniques pour le recyclage des plastiques

Selon Amorce, les collectivités territoriales manquent de solutions techniques pour le recyclage des plastiques

Plus d'articles