Nous suivre Industrie Techno

Le module optique relève les compteurs

Y. B.

Sujets relatifs :

, ,

La solution de Xemtec lit, mémorise et transmet les consommations affichées par les compteurs mécaniques.

C'est un petit boîtier noir sans touche, ni clavier, ni afficheur. Pourtant, il transforme tout compteur mécanique d'eau, de gaz ou d'électricité en compteur communicant. Il suffit de fixer ce boîtier compact de 175 grammes en face avant du compteur.

 

Les consommations sont relevées à distance

 

Ce module, baptisé Comet, a été créé par Xemtec. Il exploite une technologie de capture d'images développée par la société suisse établie à Sarnen, proche de Zurich. Afin d'assurer la compacité de son module, sa basse consommation et son faible coût de fabrication, Xemtec a conçu un composant électronique spécifique (Asic) qui intègre sur la même puce le capteur matriciel Cmos de 50 x 250 pixels opérant dans l'infrarouge et le traitement numérique nécessaire à la reconnaissance de caractères. Ainsi, Comet prend l'image des chiffres affichés en face avant du compteur et en fournit la valeur au format Ascii. Cette valeur est transférée par voie radio à 868 MHz selon une technologie propriétaire mais au protocole ouvert, par voie filaire via une liaison RS-232 ou encore par un réseau de téléphonie mobile (GSM/GPRS). Les consommations enregistrées par divers compteurs mécaniques sont ainsi relevées à distance. À l'heure où l'efficacité énergétique est une préoccupation majeure, cette solution permet de rapatrier les consommations de plusieurs compteurs mécaniques répartis sur un site vers une unité de supervision centralisée sans pour autant changer le matériel de comptage existant. La transmission des données ne se fait pas forcément à chaque relevé d'index. Le module Comet peut en effet relever l'afficheur du compteur à intervalles réguliers et sauvegarder localement jusqu'à 1 500 valeurs. Ses batteries lui confèrent une autonomie de dix ans. Mais il peut être déplacé d'un compteur à l'autre. D'autant plus facilement qu'il se clippe ou se colle sur le compteur, qu'il n'exige pas de câblage, ni de programmation sophistiquée sur site. Comet est commercialisé entre 40 et 150 euros selon le modèle et le volume commandés. Xemtec est en quête d'un distributeur en France.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0894

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Les nanomatériaux sont aujourd’hui présents dans de nombreux produits et introduisent des risques pour la santé et[…]

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Plus d'articles