Nous suivre Industrie Techno

Le mobile GSM gagne en vitesse

R. L.

Dopé par la technologie Edge, cette génération de téléphones portables ouvre l'accès à l'Internet à haut débit.

 

Plus besoin de passer à un service de téléphonie mobile de troisième génération pour accéder avec le portable à l'Internet à haut débit. Un combiné de deuxième génération suffit. Ceci, grâce au passage à la technologie Edge (Enhanced Data for GSM Evolution), dernière avancée du téléphone GSM étendue aux particuliers par Bouygues Telecom.

Comme le GPRS, Edge est une technologie de transmission de données par paquets à l'instar d'Internet. Mais, au lieu de se contenter de multiplier les canaux de transmission, elle utilise un seul canal. Pour augmenter le débit, elle met en oeuvre une nouvelle modulation de signal (8PSK) qui améliore l'efficacité de transmission. Résultat : le débit utile atteint 130 Kbit/s en réception et 60 Kbit/s en émission, contre 50 Kbit/s en GPRS. Ainsi, il devient possible d'accéder à tous les services multimédias mobiles réservés jusqu'ici au mobile de troisième génération (télévision, téléchargement de musique...), à l'exception de la visiophonie.

Alors que SFR et Orange ont misé sur le téléphone de troisième génération pour l'Internet mobile à haut débit, Bouygues Telecom s'est distingué en choisissant de faire évoluer son réseau GSM vers Edge. Avantages : pas de coûteuse licence à acquérir, pas de nouveau réseau à déployer et des terminaux plus compacts et moins chers que les combinés de troisième génération. Orange et SFR suivent en adoptant aussi Edge mais comme complément en dehors des agglomérations ou dans les zones à faible densité de population.

Bouygues Telecom annonce déjà une couverture de 90 % de la population. Ce service n'est pour le moment accessible qu'avec deux combinés : le Samsung S500i et le Nec 500i.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0872

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Dossiers

Véhicule autonome : « La barre a été mise trop haut, mais cela a réveillé tout l'écosystème », souligne Fawzi Nashashibi (Inria)

Coordinateur du livre blanc de l’Inria sur les véhicules autonomes et connectés, Fawzi Nashashibi estime que l’heure est au[…]

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Fil d'Intelligence Technologique

Une LED à quantum dot bleue plus stable et lumineuse

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Total dévoile ses recherches dans l'utilisation du calcul quantique lors du Quantum Computing in Paris-Saclay

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Calcul quantique : les technologies de qubits s'exposent au forum Teratec

Plus d'articles