Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Le MIT prépare Atlas pour la compétition robotique de la Darpa

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le MIT prépare Atlas pour la compétition robotique de la Darpa

© MIT

La Darpa finance une compétition robotique internationale afin de pousser les capacités des robots au-delà de ce qui se fait aujourd'hui. Le MIT s'y prépare en améliorant le robot Atlas, pour le rendre plus rapide et plus autonome.

Le MIT, l'institut de technologie du Massachusetts, fait partie des équipes sélectionnées pour l'épreuve finale du Darpa Robotics Challenge (DRC). Cette compétition robotique internationale sponsorisée par le département de la Défense américain vise à développer des robots capables d'effectuer différentes tâches complexes, allant de la traversée d'un terrain accidenté à la manipulation de valves, en passant par l'ouverture de portes et même la conduite automobile. A la clé, 2 millions de dollars pour le gagnant.

La team MIT utilisera pour cela le robot Atlas, créé par l'entreprise Boston Dynamics (depuis rachetée par Google), qu'elle met à jour depuis plusieurs mois. Elle participe en effet au "Track B", un challenge axé uniquement sur la partie logicielle de la compétition. Elle est aussi en charge de sa mise à niveau matérielle avant les épreuves qui auront lieu en fin d'année. Boston Dynamics a été fondée par Marc Raibert, lui-même un ancien diplômé du CSAIL (Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory) du MIT.

Parmi les améliorations apportées, un nouveau logiciel pour rendre Atlas plus rapide et plus autonome. La Darpa inclut en effet des épreuves reproduisant des conditions réelles dans lesquelles la connexion entre l'opérateur et le robot pourrait être interrompue. Dans ce cas de figure, il doit pouvoir décider par lui-même de contourner un obstacle ou de le déplacer pour accomplir sa mission. L'équipe du MIT a de plus en projet d'équiper Atlas d'une batterie, à temps pour le DRC, afin qu'il ne soit plus nécessaire de l'alimenter électriquement par un câble, ce qui limite sa mobilité.

Le Darpa Robotics Challenge est né de la volonté d'améliorer les performances des robots utilisés pour porter secours aux sinistrés lors de catastrophes industrielles ou environnementales. Durant l'incident de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, les robots employés n'avaient par exemple pas pu fonctionner efficacement, étant trop limités pour affronter les conditions auxquelles ils devaient faire face.

Ci-dessous une vidéo réalisée par le magazine Time lors d'une visite au CSAIL :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Robots voituriers, éolienne télescopique, biorecyclage... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

Pince origami, robots voituriers, plastique bio-recyclé… les meilleures innovations de la semaine

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

A Lyon, Stanley Robotics déploie ses robots voituriers sur le parking de l'aéroport

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles