Nous suivre Industrie Techno

Le miroir irradie la pièce

Industrie et  Technologies

Verelec fabrique sous licence CNRS toute une gamme de miroirs chauffants

On médit trop souvent sur les chercheurs du CNRS : « Leurs recherches sont bien trop éloignées des réalités quotidiennes ! » L'expérience de Jacques Menet démontre qu'un directeur de recherche CNRS peut s'intéresser au confort intérieur de ces concitoyens.


Spécialiste dans le développement de source atomique, ce physicien nucléaire a conçu un dispositif de nettoyage de verre à l'échelle atomique. En bombardant la surface par des atomes d'argon, ce procédé libère celle-ci de toutes les impuretés sur 3 à 4 couches d'atomes (1/100e de µm). Un tel niveau de propreté n'est pas exigé par la ménagère la plus maniaque.

En revanche, il est nécessaire pour assurer la meilleure adhérence des atomes de nickel, de chrome et le verre. Cela permet de déposer sous vide par traitement plasma une couche conductrice d'électricité extrêmement résistante à l'oxydation, parfaitement régulière et homogène. Les atomes de silicium du verre sont ainsi intimement liés au mélange Ni-Cr sur deux ou trois épaisseurs d'atomes. Cette couche conductrice d'à peine 1/10e de µm constitue une résistance pelliculaire qui, mise sous tension, chauffe le verre uniformément.

 

En exploitant ce procédé, la société Verelec, fondée par Jacques Menet, fabrique sous licence CNRS, des radiateurs-miroirs d'une puissance de 400 à 900 W. Le verre ainsi chauffé, fait office de chauffage : pour moitié par convection et pour l'autre part par effet radiant en générant des infrarouges entre 7 et 9 µm de longueur d'ondes. Le rayonnement radiant en transmettant directement aux personnes et aux objets la chaleur issu de l'émetteur procure un confort thermique, une sensation de chaleur plus agréable et un brassage moins important de l'air.

Youssef Belgnaoui

Pour en savoir plus : http://www.verelec.net
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Safran et GE Aviation lancent le développement d'un moteur de rupture pour réduire la consommation de carburant de 20 %

Partenaires depuis plus de 40 ans, Safran et General Electric Aviation ont lancé, lundi 14 juin, un programme de développement[…]

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Dossiers

Décarboner l'aviation, mission impossible ?

Coup d'envoi à l'entrée en Bourse d'Hydrogène de France, pionnier sur le marché hydrogène-électricité

Coup d'envoi à l'entrée en Bourse d'Hydrogène de France, pionnier sur le marché hydrogène-électricité

Production d'hydrogène centralisée ou territorialisée : deux stratégies irréconciliables

Production d'hydrogène centralisée ou territorialisée : deux stratégies irréconciliables

Plus d'articles