Nous suivre Industrie Techno

Le marché français des ERP chute de 13%

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

, ,
L’effondrement constaté pour 2003 est surtout lié à la fin des grands projets chez les moyens/grands comptes. La baisse des prix continue également d’impacter les résultats.

Selon le Cabinet Pierre Audoin Conseil (PAC), la demande des entreprises en Progiciels ERP a accompli un virage complet en 2003/2004 vers un marché de volume causant l’effondrement des ventes de licence sur le segment des moyens/grands comptes (60% du marché).

Sur le Mid-Market, seuls les éditeurs solides ayant réalisés les investissements nécessaires tirent leur épingle du jeu.

 Au total le marché de l’ERP a reculé de plus de 13% en produits et de 4% sur le marché des services. La part de L’ERP sur l’ensemble du marché des applicatifs de gestion a chuté d’un point pour atteindre 13% en 2003.

 En terme de volume d’affaires, 2004 devrait montrer une stabilité avant une reprise sur 2005.

Toujours selon PAC, le marché des logiciels et services autour des ERP en France représente en 2003 près de 2 150 millions d’euros et devrait représenter près de 2500 millions d’euros en 2006.

Suivant une évolution amorcée il y a plusieurs mois déjà, la demande des entreprises s’est orientée totalement vers des projets additionnels (front-office ou back-office) par tranches et des projets demandés par les petites et moyennes entreprises. Les signatures de grands projets sont rares voir inexistantes.

Les éditeurs centrés sur une clientèle grands comptes prennent la mesure des implications en terme de Business model (organisation, produit, packaging, prix).

L’effondrement du marché ERP en 2003 est surtout lié à la fin des grands projets chez les moyens/grands comptes qui généraient encore un volume d’affaires conséquent. La baisse des prix continue également d’impacter le marché.

Cette crise des ventes de licence permet de constater qu’il existe désormais un marché des services de post-implémentation complètement dissocié en terme de projets, de TMA et d’infogérance. SAP est emblématique de cette évolution: malgré la chute des ventes de l’éditeur allemand, le marché des services autour de son produit continue a être un des segments du service le moins touché par la crise.

Pour PAC, seuls continueront de gagner des parts de marché les éditeurs ayant réellement fait des investissements technologiques vers:
-  l’ouverture et l’intégration de leur outil (horizon court/moyen terme),
- une verticalisation (horizon moyen/long terme terme)
- et disposant déjà d’une base installée solide (stabilité financière) 

La concentration se poursuivra donc et l’ERP qui pèse 13% du marché des applicatifs de gestion devrait continuer à progresser poussé également par des entreprises du Mid-Market de plus en plus ouvertes à ce type de solutions.

Le mouvement vers l’infrastructure engagé par des acteurs comme SAP, Microsoft, Oracle... va permettre à certains ERP de consolider leur position par une intégration complète au reste du système d'information. Cela laisse également augurer un beau potentiel en termes de services.

Mirel Scherer
(source PAC)

Pour en savoir plus
- www.pac-online.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Les 29 et 30 octobre 2019, le spécialiste allemand de la détection industrielle Ifm electronic organisait un événement[…]

Production : Dassault Systèmes fait l’acquisition d’Ortems

Production : Dassault Systèmes fait l’acquisition d’Ortems

Rapprocher conception et fabrication

Rapprocher conception et fabrication

Une solution ERP pour les sous-traitants aéronautiques

Une solution ERP pour les sous-traitants aéronautiques

Plus d'articles