Nous suivre Industrie Techno

Le marché des semi-conducteurs est en baisse

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
D’après le SITELESC, le marché français des semi-conducteurs au 1er trimestre 2003, établi à partir des facturations des membres des Clubs Circuits Intégrés et Discrets, affiche une baisse en euros de 20% par rappo

Sur le début de l’année, il faut noter que l'effet dollar est à prendre en compte et serait d'environ +10% sur les trois derniers mois. Ce trimestre encore, les secteurs de l'Automobile, des Encarteurs et des Télécommunications gagnent quelques parts de marché au dépend du secteur de l'Informatique. Ces trois secteurs assurent plus des 2/3 des débouchés de la profession.

Par rapport aux résultats du 1er trimestre de l'année antérieure, seuls l'Automobile et les Encarteurs ont enregistré une croissance relative. En revanche tous les résultats de ce premier trimestre 2003 affichent une décroissance par rapport au précédent.

Par familles de produits, les micros (microprocesseurs, microcontrôleurs, DSP et micropériphériques), premier segment de marché, ont amélioré leurs performances. Les mémoires qui avaient eu tendance au cours des deux derniers trimestres à retrouver quelques 'couleurs' ont lourdement chuté ce trimestre. Rappelons que ce n'est pas tant les quantités de mémoires vendues qui sont impactées que le prix unitaire moyen de ce type de composants.

Le niveau d'externalisation augmente et la structure du marché français reste très liée au marasme des télécoms mobiles en Europe. Par ailleurs, la baisse des prix moyens des composants continue de frapper très durement l’économie du secteur. Elle risque surtout de créer des tensions du fait de la limitation des capacités de livraison qu'elle engendre. La mauvaise santé du secteur des semi-conducteurs a entraîné un ralentissement des investissements ce qui, à court terme, va accroître les délais de livraison voire la saturation du marché. A noter que toutes les usines avancées tournent à plein régime.

S'il est probable que le marché mondial devrait redémarrer dans un proche avenir, il est à craindre que le marché français, du fait de la délocalisation de son tissu industriel, se trouve évincé du fruit d'une reprise de l'activité. Par contre, sur de nouveaux relais de croissance qui devraient émerger, on peut espérer que la France saura se positionner. Enfin, les 'design' et les travaux de Recherche & Développement, qui génèrent en France une activité non négligeable, semblent se déplacer lentement vers les pays de l'Europe de l'Est ! Ces mutations viennent affaiblir une position devenue fragile.

Rappelons que le SITELESC représente depuis 1951 la filière microélectronique en France : les laboratoires de recherche ; les centres de conception et les équipementiers (machines de production, matériaux et services) et les fabricants (semi-conducteurs, tubes électroniques, écrans plats).

Jean-François Prevéraud

Pour plus de renseignements consulté le site internet à l’adresse : http://www.sitelesc.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles