Nous suivre Industrie Techno

Le maïs en vedette

Sujets relatifs :

,
Qu'il s'agisse des grands acteurs du calage ou de petites sociétés nouvellement créées, tout le monde s'est engouffré dans la brèche du tout naturel. La maturité du marché reste toutefois à démontrer.

Dans le calage comme partout ailleurs, le "naturel" est à la mode. Ces dernières années ont ainsi vu la création de plusieurs sociétés bien décidées à centrer leur activité sur le calage 100 % naturel. Toutes sont poussées par une réglementation européenne exigeante quant au caractère recyclable des matériaux d'expédition.

La société Agripack, créée il y a près de quatre ans par des agriculteurs, a jeté son dévolu sur le maïs. Elle propose des particules à base d'amidon de maïs extrudé présentant des performances comparables à celle du polystyrène. « Après utilisation, ces articles peuvent être compostés ou incinérés. Dans ce dernier cas, ils ne dégagent aucune fumée toxique », indique Stéphanie Morillon, responsable commerciale. Dès l'année prochaine, la société étendra son offre et proposera des plaques, cornières et coins en amidon qui remplaceront alors la mousse expansée en polyéthylène (PE).

Le pop-corn formidable absorbeur de chocs

Au même moment, Luc de Moustier crée Popnat avec l'idée d'utiliser, non plus de l'amidon, mais directement des grains de maïs éclatés. Du pop-corn en quelque sorte. Au lieu de s'orienter vers la particule, cet ingénieur décide de créer un matelas de tissu renfermant des grains alignés. « Les graines de maïs expansé sont de remarquables absorbeurs de chocs de part leur structure aléatoire et leur composition physico-chimique », explique le dirigeant. Aujourd'hui, la première application du matelas de pop-corn concerne l'envoi de bouteilles. « Testée avec succès par la Poste, une enveloppe de Popnat ne pèse que 100 g contre 400 g pour la boîte en carton actuelle qui est, de surcroît, beaucoup plus encombrante. » D'autres applications, notamment pour le thermomètre de Galilée de Nature & Découverte sont en cours. À terme, pour alléger la logistique, l'idée de Luc de Moustier est de permettre la fabrication de ce calage directement chez l'utilisateur en lui louant une machine.

Parallèlement à ces quelques sociétés qui ont tout misé sur le calage biodégradable, nombreux sont les fournisseurs de particules en polystyrène expansé (PSE) qui ont choisi de suivre la tendance et d'élargir leur gamme en y incorporant un produit en amidon.

Le marché français n'est pas encore prêt

Ainsi FP International, le créateur de la particule de PSE en 8, a lancé il y a deux ans une particule en amidon de maïs. Storopack, de son côté, a utilisé l'amidon de pommes de terre pour créer la particule Renature et le calage sur mesure Enviromold, des particules enfermées dans un film biodégradable et sur lesquelles de l'eau distillée est pulvérisée. Au contact de l'eau, les particules s'amalgament pour former un bloc de calage enveloppant les formes du produit à protéger.

Si ces grands noms du calage ont suivi le mouvement, ils sont cependant sceptiques sur la réelle maturité de ce marché. « Le calage biodégradable reste largement minoritaire. Nous n'avons pas noté de réelle augmentation des ventes, souligne le responsable marketing de FP International. L'argument de "recyclabilité" ne semble pas être la première motivation des clients. » Miguel Dégardins de Storopack précise toutefois qu'« il existe un marché considérable en Allemagne et en Grande-Bretagne mais le marché français, qui reste avant tout attaché à l'aspect économique du produit, n'est pas encore prêt ».

Et puis il y a aussi les inconvénients du "naturel". Tous ces produits peuvent en effet causer des problèmes lors du stockage car ils ont tendance à attirer les rats ou à absorber l'humidité. Des traitements spécifiques sont bien entendu indispensables.

L'ESSENTIEL

- Calage biodégradable Remplace la particule en polystyrène expansé ou les mousses en polyéthylène. - Calage sur mesure possible.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0853

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2003 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Les capteurs d'échos s'imposent

Les capteurs d'échos s'imposent

Les technologies de mesure de niveau par radar ou par ultrasons ont le vent en poupe. Leurs performances bénéficient des progrès de l'électronique.Les[…]

L'univers de la traçabilité a désormais son salon

L'univers de la traçabilité a désormais son salon

DU 06/12 AU 28/01

DU 06/12 AU 28/01

Plus d'articles