Nous suivre Industrie Techno

Le Lioad veut utiliser des vers marins pour reconstruire les os

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Le Lioad veut utiliser des vers marins pour reconstruire les os

© Lioad

[Laboratoires de recherche] 

Une équipe de chercheurs du laboratoire d’ingénierie ostéo-articulaire et dentaire (Lioad) de Nantes travaille à la mise au point d’une nouvelle molécule fabriquée à partir d’un petit ver marin, l’arénicole, pour régénérer les tissus osseux défectueux.

L’équipe de chercheurs s’est rapprochée de la start-up Hemarina basée à Morlaix dans le Finistère qui entend lancer un élevage d’arénicoles dans lesquels on retrouve une molécule qui présente plus de 90% de similarité génétique avec l’hémoglobine humaine et qui permet donc de transporter l’oxygène. « Pour se régénérer, tous les tissus du corps humain ont besoin de l'oxygène contenu dans l'hémoglobine et les globules rouges », explique Pierre Weiss, directeur du Lioad dans un article publié sur le site de l’université de Nantes. « L'objectif du projet est donc de pouvoir fabriquer une molécule innovante qui serait capable de transporter efficacement l'oxygène dans ces cellules ».

Dans le cadre du projet R&D MARbiotech, le Lioad va ainsi associer pendant les deux prochaines années cette molécule à ses propres matrices osseuses pour la tester, en évaluer la compatibilité et son efficacité. « L'objectif de cette phase est de voir comment les cellules vont se comporter. Vont-elles vivre ? Vont-elles mourir ? Vont-elles proliférer ? », précise Pierre Weiss. De ces expérimentations résultera une biomolécule marine qui pourrait être, à terme, capable de traiter certaines maladies osseuses et notamment l'ostéoradionécrose, une complication grave touchant la mâchoire et sur laquelle le Lioad travaille depuis plusieurs années.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Cybersécurité : les exfiltrations de données de santé ont doublé avec le Covid-19

Cybersécurité : les exfiltrations de données de santé ont doublé avec le Covid-19

Un rapport de l’entreprise américaine de cybersécurité Vectra alerte sur une forte hausse de la surface d'attaque[…]

01/07/2020 | RéseauxCybersécurité
Protéine N, détection totale et immunité : les trois points clés des remarquables performances du test sérologique du Covid-19 de Bio-Rad

Protéine N, détection totale et immunité : les trois points clés des remarquables performances du test sérologique du Covid-19 de Bio-Rad

[Covid-19] De la bactérie E.coli jusqu’aux kits prêts à l’emploi, comment Bio-Rad produit ses tests sérologiques

[Covid-19] De la bactérie E.coli jusqu’aux kits prêts à l’emploi, comment Bio-Rad produit ses tests sérologiques

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

StopCovid : La France prépare une appli plus performante en cas de deuxième vague

Plus d'articles