Nous suivre Industrie Techno

Le lanceur européen Vega valide un dispenseur pour envoyer des petits satellites en orbite basse

Xavier Boivinet

Mis à jour le 03/09/2020 à 08h41

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le lanceur européen Vega valide un dispenseur pour envoyer des petits satellites en orbite basse

Pour son retour en vol, le lanceur Vega a validé la preuve de concept d'un dispenseur de petits satellites.

© Twitter / @Arianespace

Après de multiples reports depuis mars 2020, le retour en vol de Vega a finalement eu lieu dans la nuit du 2 au 3 septembre depuis Kourou (Guyane). Baptisée VV16, cette mission valide la preuve de concept d'un dispenseur pour mettre en orbite des petits satellites. Cinquante-trois ont été emportés lors de ce lancement, qui signe aussi le retour du petit lanceur européen depuis son échec en juillet 2019.

Enfin ! Après de multiples rebondissements, Vega est finalement parti et Arianespace peut tourner la page de la mission VV16. Le petit lanceur européen a décollé dans la nuit du 2 au 3 septembre depuis Kourou (Guyane) pour mettre en orbite 53 petits satellites grâce à la preuve de concept du dispenseur du « Small Spacecraft Mission Service » (SSMS).

 

 

Après l'échec de sa dernière mission en juillet 2019, Vega devait initialement reprendre du service fin mars 2020. D’abord repoussé en juin à cause de la pandémie de Covid-19, le vol a été annulé à cause des conditions météo et reporté à la mi-août, puis début septembre. Prévu dans la nuit du 1er au 2 septembre, le lancement avait été une nouvelle fois repoussé. La cause : un typhon en Corée du Sud qui nécessitait de protéger une station de télémétrie sur l’île de Jeju (Corée du Sud), indiquait Arianespace dans un communiqué.

Preuve de concept du SSMS

La mission VV16, qui signe donc le grand retour du petit lanceur d’Arianespace, a emmené pour la première fois le dispenseur du « Small Spacecraft Mission Service » (SSMS). Fabriqué par la société tchèque SAB Aerospace, celui-ci permet de mettre en orbite des dizaines de petits satellites d'une masse comprise entre 1 kilogramme (kg) et 500 kg. Lors de ce vol, Vega a transporté 7 microsatellites (de 15 kg à 150 kg) dans sa partie supérieure et 46 cubesats dans le module hexagonal de sa partie inférieure, pour le compte de 21 clients.

« C’est une réponse européenne à l’évolution du marché du spatial avec la multiplication de petites sociétés qui souhaitent faire du business avec l’espace, indiquait à Industrie & Technologies en juin dernier Marino Fragnito, responsable de l’unité commerciale dédiée à Vega chez Arianespace. Nous souhaitons offrir un accès à l’espace à un prix abordable pour les petits budgets. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'ESA choisit Airbus pour rapporter sur Terre les premiers échantillons martiens

L'ESA choisit Airbus pour rapporter sur Terre les premiers échantillons martiens

L’Agence spatiale européenne (ESA) a annoncé le 14 octobre avoir confié à Airbus la maîtrise[…]

15/10/2020 | SpatialThales
Zoom sur les deux modules de Thales Alenia Space pour la station spatiale en orbite lunaire de la Nasa

Zoom sur les deux modules de Thales Alenia Space pour la station spatiale en orbite lunaire de la Nasa

Dynetics dévoile une maquette de test pour son module d'alunissage habitable

Dynetics dévoile une maquette de test pour son module d'alunissage habitable

Lancement de la mission Mars 2020

Dossiers

Lancement de la mission Mars 2020

Plus d'articles