Nous suivre Industrie Techno

Le Laboratoire de Biomécanique inaugure son système de radiographie numérique 3D

Industrie et Technologies
Ce nouveau système de radiographie très innovant permet d’obtenir une reconstruction 3D très précise du système ostéoarticulaire avec de faibles doses d'irradiation. Il vient d'être installé au LBM (laboratoir

La mise en place de cet outil est le fruit d’un partenariat étroit entre le LBM, le LIO (Laboratoire de Recherches en Imagerie et Orthopédie, Montréal), les services de radiologie et d’orthopédie du Centre hospitalier Saint Vincent de Paul à Paris ainsi que la société Biospace Instruments.

Cette nouvelle technique de radiographie vise à améliorer le suivi et le traitement de pathologies comme la scoliose, l’ostéoporose et l’arthrose.

Le système, baptisé EOS, va considérablement améliorer les techniques d’examen radiologique ainsi que les recherches en modélisation et leurs applications biomédicales.

Sa spécificité : cumuler les avantages du 3D, de la très faible irradiation, d’un balayage de la tête aux pieds (permettant au clinicien d’avoir une vision globale), et de la multiénergie pour la caractérisation osseuse (ostéoporose,…).

A partir de 2 radiographies à très basse dose d’irradiation, il permet d’obtenir une géométrie tridimensionnelle de pièce osseuse (colonne vertébrale, bassin, genou…) avec une précision proche de celle obtenue par reconstruction scanner.

Ce résultat provient de la combinaison de deux innovations majeures :

- Un système de radiographie numérique à balayage, comportant des détecteurs gazeux à micropistes, élaboré grâce aux travaux de Georges Charpak et de Biospace. Il permet de réaliser des radiographies à très basse dose d’irradiation (5 à 10 fois moins qu’une radiographie conventionnelle), avec des images d’une excellente qualité et d’une grande dynamique. Dans le système EOS, deux ensembles de ces sources détecteurs sont positionnées à 90°.

- Une nouvelle technique de modélisation à la base d’un logiciel capable de réaliser une reconstruction 3D précise de l’enveloppe externe d’une structure ostéoarticulaire à partir d’une simple paire de clichés radiographiques (de face et de profil), conçue par les équipes du LBM et du LIO, en collaboration avec l’hôpital Saint Vincent de Paul.

Le LBM, laboratoire de pointe en mécanique, favorise les recherches en commun entre chercheurs, cliniciens et industriels afin d’appliquer au quotidien la recherche en biomécanique, pour l’amélioration des pathologies du squelette. Les modélisations numériques, réalisées grâce aux connaissances en géométrie et mathématiques appliquées, sont systématiquement associées à des expérimentations in vitro et aux analyses cliniques in vivo.

Franck Barnu
(source CNRS)

Pour en savoir plus
- Contact chercheur: Wafa Skalli, wafa.skalli@paris.ensam.fr
- Contact CNRS : Helena Devillers, helena.devillers@cnrs-dir.fr

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles