Nous suivre Industrie Techno

Le Labo sur Puce alimenté par jet d’échantillons

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

, ,
Le Labo sur Puce alimenté par jet d’échantillons

Michael Pugia qui a détourné le jet d'encre au profit de l'analyse médicale.

Un chercheur de Siemens a mis au point un procédé dérivé de l’impression à jet d’encre pour injecter avec grande précision les échantillons à analyser et les réactifs dans un Labo sur Puce.

Alimenter le laboratoire sur une puce avec le maximum de précision et le minimum de produit à analyser: tel était l’objectif de Michael Pugia, un chercheur de Siemens Healthcare Diagnostics à Elkhart (USA). Son travail vient d’être couronné de succès. En adaptant les technologies d’impression à jet d’encre, il est parvenu à créer un procédé prometteur. Non seulement ce procédé permet d'injecter dans la puce les échantillons analyser et les réactifs avec grande précision, mais en plus il s’avère être aussi bon marché.

Un Labo sur Puce est un dispositif miniature qui combine des fonctions chimiques et électroniques. Il contient toutes les substances nécessaires et les réactifs sous forme sèche ou liquide, ainsi que des éléments de mesure et de transmission des résultats. L'échantillon, par exemple, de sang ou d'urine, est de la taille d'une gouttelette. Les résultats doivent malgré tout être tout aussi précis que ceux fournis par les laboratoires d’analyse traditionnels utilisant des échantillons en tubes.

Ridha Loukil

Pour en savoir plus : http://www.medical.siemens.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

La deeptech Atlant3D Nanosystems, grand vainqueur du challenge Hello Tomorrow 2021

Le salon Hello Tomorrow Global Summit, dédié aux start-up de la deeptech, s’est tenu les 2 et 3 décembre derniers à[…]

06/12/2021 | Start-up
Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

Labcom : le CNRS fête son 200ème laboratoire commun avec les entreprises

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

Dossiers

« Le machine learning est bien moins performant en cybersécurité qu’en traitement d’images », regrette Ludovic Mé, de l’Inria

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

[Dossier cybersécurité] La simulation à l’assaut des systèmes industriels

Plus d'articles