Nous suivre Industrie Techno

Le Kanban pour produire en juste quantité

THIBAUT DE JAEGHER tdejaegher@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

,
Le mot japonais kanban signifie littéralement étiquette, mais il donne aussi son nom à un système de production basé sur les flux tirés. Objectif ? Produire ce que le client demande, ni plus, ni moins.

Direct

Il met en relation le client avec son fournisseur, qu'il soit interne ou externe. Le seul intermédiaire entre eux deux, c'est l'étiquette.

Binaire

Le Kanban ne permet pas l'interprétation, car il se base sur le besoin réel physique. Il n'est pas le résultat d'un calcul de besoin, qui se base sur des prévisions (fausses par définition), sur des niveaux de stocks (erronés à cause des écarts d'inventaires), sur des paramètres statistiques ou encore sur des erreurs humaines de jugement.

Efficace

Il empêche toute manutention ou production inutiles en limitant les quantités produites à de petits lots.

À QUOI ÇA SERT ?

À l'origine, le Kanban est une étiquette fixée sur les boîtes de composants, pour alimenter les chaînes automobiles. À chaque fois qu'une boîte de composants est consommée, le service logistique renvoie cette étiquette au magasin pour signaler qu'il faut réalimenter le bord de ligne. Quand la boucle est bien dimensionnée, il n'y a ni rupture ni trop de pièces sur le bord de ligne, mais juste ce qu'il faut... Aujourd'hui, c'est un système de production tiré par la demande du client. Le Kanban peut être une carte, un emplacement au sol, un conditionnement, un e-mail, un code-barres... Il contient les informations suivantes : la description de l'article, la référence, et la quantité demandée. Il regroupe aussi des informations additionnelles telles que le type de conditionnement, le processus du client concerné, le processus du fournisseur, une photo du produit...

COMMENT LE METTRE EN OEUVRE ?

Le Kanban s'inscrit dans une démarche de progrès visant à améliorer les performances de l'entreprise, notamment de ses flux physiques et d'information. Il est nécessaire de bien cibler le périmètre sur lequel il sera implanté en réalisant une cartographie des flux. Cela permet de déterminer le temps d'écoulement du processus, sa fiabilité et sa flexibilité. Ensuite, il faut comprendre le comportement du marché, la façon de consommer des clients, pour caractériser la demande. Une fois le recueil de données finalisé, on dimensionne la "boucle" Kanban, c'est-à-dire le nombre de Kanban que l'on doit mettre dans le circuit afin d'assurer que le système ne tombe jamais en rupture. Il ne faut pas chercher tout de suite l'optimisation parfaite de la boucle, au risque de faire de faillir système. Au contraire, il vaut mieux le laisser fonctionner quelque temps, afin que les utilisateurs s'habituent, et ensuite commencer à optimiser le système.

L'AVIS DE L'EXPERTJEAN-FRANÇOIS CHARUEL CONSULTANT CHEZ VALESSENTIA

« Contrairement aux idées reçues, l'utilisation du Kanban ne se limite pas à la production de grande série. Au contraire, c'est plutôt l'outil rêvé pour faire face à la diversité des produits et à la gestion à la commande. À ce titre, il ne faut pas confondre le système Kanban avec la Reconstitution du consommé réel (RCR) qui n'en est qu'une application particulière. »

LES POINTS À SURVEILLER

Assurez-vous d'avoir un certain niveau de maturité. Il est difficile de trouver à l'état "naturel" toutes les conditions pour démarrer le Kanban. Impliquez les deux parties (client et fournisseur). Le client pour définir les règles de consommation (takt time, nivellement), et le fournisseur pour connaître les caractéristiques de son processus (flexibilité et fiabilité notamment). Restez pragmatique pour calculer un système Kanban. Ce n'est pas la formule choisie qui fera le succès, mais les leviers de progrès qu'apportera le système. Le système est très sensible à la perte d'information. Le management doit donc surveiller régulièrement que les opérateurs utilisent le système correctement, et que les Kanban dans la boucle ne s'égarent pas.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0916

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Gerbeurs électriques entrée de gamme

Gerbeurs électriques entrée de gamme

Ces gerbeurs électriques ont été conçus pour transporter jusqu'à 1 tonne. Avec un mât de 1,54 m ou 1,9 m de hauteur, ils facilitent les tâches[…]

Commutation à facteur de forme

Commutation à facteur de forme

Manipulateurs d'anneaux métalliques

Manipulateurs d'anneaux métalliques

Système de sécurité pour les administrateurs réseau

Système de sécurité pour les administrateurs réseau

Plus d'articles