Nous suivre Industrie Techno

Le Jour J, côté technologies

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
La lettre I&T commémore à sa façon le 60ème anniversaire du débarquement en rappelant la mobilisation industrielle et technologique sans précédent auquel il a donné lieu.

Le débarquement de Normandie a été préparé pendant deux ans et a donné lieu une mobilisation industrielle et technologique sans précédent.

Les navires de transport de troupes étant inaptes à accoster sur les plages, on a prévu de faire débarquer les soldats à marée basse grâce à des barges d'assaut spéciales construites à La Nouvelle-Orléans par l'industriel Andrew Jackson Higgins. Ces «Higgins Boats» s'ouvrent à l'avant pour libérer 36 hommes de troupe en tout juste 19 secondes.

Il a également fallu conçevoir des tanks amphibies, les «Hobart's Funnies» du général Hobart. Ces engins ont permis d'ouvrir le passage aux soldats sur les plages de Gold, Juno et Sword (leur absence à Omaha a contribué aux difficultés du débarquement sur cette plage).

Le Premier ministre Winston Churchill, puits d'idées sans fond, a aussi lancé avec l'amiral Mountbatten l'idée d'un port artificiel.

Un tel port a pu être aménagé en quelques jours sur la plage d'Arromanches, à quelques kilomètres de Bayeux. Il a permis de faire suivre le matériel et le ravitaillement indispensables à la poursuite de l'offensive.

Dès le 6 juin, plusieurs dizaines de vieux navires surnommés gooseberries (indésirables en français) ont été coulés parallèlement à la plage d'Arromanches pour constituer une digue de fortune. Plus au large, des radeaux métalliques appelés bombardons ont constitué des brise-lames flottants.

La digue a été renforcée dans les jours suivants par d'énormes caissons en béton de 7000 tonnes, les «Mulberry Harbours». Ces caissons dont la longueur pouvait atteindre 65 mètres avaient été préfabriqués sur les bords de la Tamise puis remorqués jusqu'en Normandie pour être mis en eau et coulés devant la plage.

Pour l'accostage des navires à l'intérieur du port artificiel ainsi créé, on aménagea des pontons flottants avec des flotteurs coulissant le long de piliers ancrés au fond de l'eau. Ce principe innovant sera repris plus tard par les compagnies pétrolières pour l'aménagement de plate-formes offshore. Les pontons étaient reliés à la plage par des passerelles métalliques posées sur des barges.

Cette logistique impeccable a permis aux Alliés de débarquer en dix jours 557.000 hommes, 81.000 véhicules et 186.000 tonnes de matériels divers.

À la fin juillet, ils ont débarqué pas moins de 1.500.000 hommes, aidés de manière non négligeable par les actions de la Résistance française (celle-ci a saboté en particulier plusieurs centaines de voies ferrées, bloquant l'arrivée de renforts allemands).

À la fin août, 2 millions d'hommes, 438.000 véhicules et 3 millions de tonnes de matériels ont déjà débarqué sur le sol français.

André Larané

Pour en savoir plus
- Cet article est issu du remarquable site consacré à l’histoire www.herodote.net, que l’on n’hésite pas à recommander à tous les amateurs.
- Pour lire l’article complet consacré au débarquement de juin 1944 dont est extrait ce document, voir www.herodote.net/histoire06061.htm

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles