Nous suivre Industrie Techno

Le joint de queue de soupape résiste à la pression

N. A.

Sujets relatifs :

, ,

- SKF résout les problèmes de fuites de gaz qui compromettent la lubrification des soupapes des moteurs de poids-lourds.

Grâce à un système de double lèvres indépendantes, le joint de queue de soupape, développé par SKF, se joue de la pression des fuites de gaz et assure que la seule quantité d'huile voulue traverse le joint afin de lubrifier la soupape. Dédié aux poids-lourds, il garantit le bon déroulement de la combustion du moteur ainsi que la qualité des émissions.

« Nous avons constaté que jusqu'ici aucun joint de queue de soupape, quelle que soit sa forme, ne pouvait résister à de fortes pressions. Nous avons analysé le problème, et abouti à l'idée de séparer les fonctions de résistance et de lubrification », explique Roland Worsley directeur du marketing chez SKF.

Ce joint comporte donc deux lèvres. Une première, résistante à la pression, protège une seconde lèvre qui gère la lubrification. Cette dernière peut ainsi doser l'huile indépendamment de la pression qui s'applique sur le dispositif. « Les joints classiques fonctionnent jusqu'à 1,5 bar. Ces nouveaux joints supportent sans problème une pression de 10 bar », précise Roland Worsley.

Cette solution permet en plus de s'affranchir des surcharges du reniflard dues aux volumes d'air importants qui avaient aussi tendance à franchir les joints. Les motoristes pourront donc dimensionner au plus juste le dispositif et abaisser ainsi leurs coûts de fabrication. Le joint de SKF devrait être produit en série début 2006.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0873

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles