Nous suivre Industrie Techno

Le Japon prépare la télévision numérique mobile

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
- NHK travaille pour mettre, en 2006, la télévision numérique à la portée des véhicules, téléphones et autres terminaux portables.

Alors que Patrick Devedjian, ministre de l'Industrie, a annoncé, le 23 novembre, le lancement du Forum de la télévision mobile, au Japon, la télévision numérique terrestre (TNT) sur les mobiles constitue déjà l'un des thèmes majeurs de recherche de la NHK, l'entreprise publique de télédiffusion. Dans son laboratoire à Kawasaki, près de Tokyo, ses chercheurs s'activent à lever les derniers obstacles technologiques à son lancement prévu en 2006.

La NHK diffuse deux chaînes, l'une généraliste, l'autre centrée sur l'éducation. Près de 80 % de ses programmes sont émis en haute définition. En effet, la particularité de la TNT au Japon est qu'elle supporte la haute définition à 1 080 lignes et 1 920 points, dont le lancement remonte à 1993. La couverture, limitée au départ aux régions de Tokyo, Osaka et Nagoya, est en train de s'étendre pour devenir, en 2006, nationale. L'arrêt de l'émission analogique est programmé pour 2011.

Les chercheurs de la NHK s'intéressent à l'extension de la TNT aux voitures, trains et autres matériels de transport. Le déplacement du véhicule fait que la réception se dégrade très vite avec la vitesse en raison de l'effet Doppler. La solution à l'étude repose sur la diversité de réception avec l'utilisation de quatre antennes, au lieu d'une seule. À partir des informations de ces quatre points de réception, il est possible de constituer un signal propre offrant les mêmes qualités d'image et de son que sur un récepteur fixe. Ce système est en cours de test sur un véhicule pour la réception de la télévision haute définition (TVHD).

Un couplage avec des services de données

Mais le récepteur le plus banalisé devrait être le téléphone mobile. Sur les 14 Mbit/s nécessaires à la diffusion de la TNT en qualité haute définition, 300 Kbit/s sont réservés à la transmission vers le portable selon le standard de télédiffusion ISDB propre au Japon et la norme internationale de compression H264/ MPeg 4-AVC. Des prototypes de téléphones avec récepteur et décodeur intégrés de TNT existent déjà chez NEC, Sanyo ou NTT DoCoMo. C'est d'ailleurs avec trois terminaux de Sanyo que la NHK mène ses expérimentations. Les réflexions portent surtout sur le couplage de services de données, en provenance de différents supports (télévision, Internet, Wi-Fi...), avec le contenu audiovisuel des chaînes télé. Car, outre les qualités d'image et de son, l'apport de la TNT réside dans les services de données associés. Le téléspectateur accède à des informations diverses (météo locale, recettes de cuisine, cartes géographiques...) en rapport avec l'émission. Un canal de 15 Kbit/s est réservé à ces services de données. En fonction de l'endroit et de la couverture, le terminal devrait basculer sur le réseau le plus approprié pour l'accès à l'information.

Dans l'objectif d'étendre la réception de la TNT à de nouveaux terminaux portables, la NHK travaille sur le développement d'écrans souples d'affichage. Deux pistes sont exploitées : les écrans à diodes électroluminescentes organiques (Oled) ayant comme support un film plastique, et les écrans à cristaux liquides remplaçant les plaques de verre par des substrats polymères composites. Ces travaux sont menés conjointement avec quatre industriels dont Pioneer et JVC. Un écran souple à cristaux liquides au format A4 existe au stade de prototype. Il s'enroule et se déroule comme une feuille de papier.

La NHK réfléchit aussi aux disques durs à enregistrement perpendiculaire, une technologie prometteuse qui permettrait aux récepteurs mobiles de stocker deux heures de TVHD sur un disque de la taille d'une pièce d'un euro. Par rapport à la technologie d'enregistrement horizontal des disques durs actuels, elle devrait multiplier par dix à quinze la densité de stockage.

EN BREF

La R&D à la NHK Entreprise publique de télédiffusion japonaise - Effectif 350 personnes environ - Budget : l'équivalent de 150 millions d'euros - Nombre de brevets environ 2 000 aujourd'hui

UNE RÉSOLUTION ADAPTÉE À CHAQUE TERMINAL

Ces prototypes de terminaux mobiles, expérimentés par NHK, reçoivent la télévision avec une résolution de 480 x 640 pixels.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0863

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies