Nous suivre Industrie Techno

Le Japon planche sur les véhicules du futur

De notre envoyé spécial Franck Barnu
Tokyo, 26 octobre - 11 novembre 2007. Feu d'artifice de véhicules futuristes, aussi bien côté voitures que côté motos. Les constructeurs japonais explorent la mobilité du futur.

Un mois sépare le grand salon de l'automobile de Francfort, en Allemagne, de celui qui vient de se dérouler à Tokyo, au Japon. Entre les deux, le contraste est saisissant. Le premier a vu les constructeurs, allemands en particulier, démontrer leur volonté d'adapter leurs belles mécaniques d'aujourd'hui aux nouvelles contraintes environnementales (voir I&T n° 893). Le second est dominé par les constructeurs japonais qui, avec un véritable festival de concept cars, témoignent de leur ambition de réinventer non seulement l'automobile, mais le concept même de mobilité motorisée. Rien de moins.

Deux, trois, quatre... comptez vos roues

On voit ainsi de bien étranges véhicules sur les stands du Tokyo Motor Show. Par exemple sous la bannière « harmonious drive - a new tomorrow for the people and the planet », Toyota présentait une espèce de fauteuil roulant à trois roues, l'i-Real. Ce "véhicule de mobilité personnelle" se dirige en suivant les impulsions données par son "conducteur", vous vous penchez à gauche, il tourne à gauche, etc., et est censé rouler sur l'asphalte des routes comme sur celui des trottoirs.

Ce concept original n'était somme toute pas aussi original que cela puisque Suzuki présentait un véhicule du même tonneau, à quatre roues cette fois, le Pixy, encore plus décoiffant. L'engin, électrique lui aussi, est en effet complété par une sorte de "station d'accueil" pour deux Pixy, le SSC (Suzuki Sharing Coach) qui transforme le fauteuil en véhicule routier à part entière.

Dans le genre peu banal, on trouvait aussi chez Yamaha, le fabricant de motos, un concept de "moto" à quatre roues, le Tesseract. Pour ne rien gâcher, il ajoute la propulsion hybride (un 2 cylindres en V complété par un moteur électrique) à son originalité. Au moins aussi futuriste, chez le même constructeur, un deux roues minimaliste, repliable et à moteur électrique, le Bobby, qui, entre autres, donne accès... à Internet.

Côté deux roues, Honda se montrait plus sage avec la présentation de sa nouvelle moto à boîte automatique, la DN-01 - une 700 cm3 qui sera commercialisée sous peu - et un très beau prototype de moto doté d'un 6 cylindres à plat, à transmission automatique aussi, l'Evo6. Par rapport à l'automobile, il était toutefois dans le ton du futurisme ambiant avec le Puyo. Cet engin, en forme de boîte, animé par une pile à combustible, se veut l'alpha et l'oméga du véhicule « clean, safe and fun ». Et pour cela, il est habillé d'une carrosserie en matériau mou.

Nissan ne déméritait pas avec son véhicule électrique urbain, le Pivo 2, futuriste en diable lui aussi, avec sa cabine rotative sur 360°. Nouveauté par rapport à la première version, son "agent robotique intelligent" capable de juger de l'état émotionnel du conducteur et de dialoguer avec lui.

Les énergies alternatives déclinées sur tous les tons

À l'occasion de la présentation de la Pivo, Carlos Ghosn, patron de Nissan, donnait une intéressante justification à ces délires inventifs : « Maîtriser le véhicule électrique, notait-il en substance, ce n'est pas seulement une affaire de batterie. Nous devons maîtriser un ensemble de technologies clés depuis les moteurs intégrés aux roues et les commandes électriques [X-by-wire] jusqu'à la mise au point de nouvelles interfaces homme-machine. » Comme quoi, Pivo, Puyo et autres Pixy, ne sont pas des études de style aussi gratuites qu'elles en ont l'air. La motivation des constructeurs japonais est bien d'inventer le véhicule de demain, avec pour cible une génération de jeunes Japonais plus passionnés par le iPod que par la "belle mécanique".

Évidemment, qui dit véhicule du futur dit énergie alternative au pétrole. On avait droit à toute la panoplie des solutions. La motorisation hybride électrique-essence déclinée sur tous les tons chez Toyota et Lexus, ou présente chez Honda avec la CRV, un beau concept de coupé sportif. Mazda poussait le bouchon un peu plus loin avec son concept Premacy, doté d'un moteur rotatif à hydrogène complété par un moteur électrique.

Côté tout électrique, Mitsubishi, entre autres, présentait l'iMiEV Sport avec trois moteurs électriques (deux dans les roues avant et un pour les deux roues arrières). Et son président annonçait son intention de la commercialiser avant la date initialement prévue de 2010. Nissan, pour sa part, faisait valoir son avance dans le domaine des batteries lithium-ion.

Côté pile à combustible, le "vieux" - et beau - concept FCX trônait chez Honda qui, depuis, a annoncé (au salon de Los Angeles) sa commercialisation en leasing dès 2008 en Californie « pour un nombre limité de clients ».

L'éthanol était nettement moins présent qu'à Francfort. On notait toutefois l'initiative de Honda qui, avec l'institut japonais Rite (Research Institute of Innovative Technology for the Earth), développe sa propre technologie de production d'éthanol. Une filière de seconde génération pour un éthanol dit "cellulosique", obtenu à partir de déchets agricoles.

Le diesel propre est toujours d'actualité

Honda, décidément très engagé dans la production d'énergie, présentait par ailleurs ses recherches sur les cellules solaires à film mince ainsi que sur la production d'hydrogène à partir d'énergie solaire.

Retour vers le présent avec une tendance beaucoup plus prosaïque mais marquante : le nouvel intérêt des constructeurs japonais pour les motorisations diesel. Nissan exhibait son diesel propre, d'origine Renault, qui équipera notamment le X-Trail, proposé sur le marché japonais en 2008. Même son de cloche avec un prototype de diesel propre i-Dtec chez Honda. Quant à Mitsubishi, il présentait un concept car, le cX, équipé lui aussi d'un tel moteur de 1,8 l de cylindrée. C'est bien moins excitant que les projets futuristes, mais la tendance faisait au moins un heureux : Thierry Poirat, responsable de Peugeot Japon qui, par ailleurs, espère bien que la 207 connaîtra dans le pays le même succès que sa devancière, la 206.

ANECDOTIQUE...

Carlos Ghosn est arrivé sur son stand au volant de la Nissan GT-R. La classe... Le peu jovial PDG de Toyota avait, lui, l'air d'une poule qui a trouvé un couteau en faisant son entrée aux commandes du fauteuil électrique à trois roues de la marque. Comme l'a écrit le The Economist : « Celui qui lui a donné cette idée doit bénir le Japon pour sa pratique de l'emploi à vie... »

SUPERCARSDUEL AU SOMMET

- C'était la grande vedette du salon. La GT-R est la supercar de Nissan : 6 cylindres biturbo de 480 chevaux et 4 roues motrices. Elle est disponible dès ce mois-ci au Japon, le sera en juin 2008 aux États-Unis et un peu plus tard, en 2008, pour le reste du monde. - Lexus semble à son tour vouloir se lancer dans les supercars. Mais avec un temps de retard. La superbe LF-A exposée à Tokyo n'est qu'un prototype. Son V10 de 5 litres développerait... 500 chevaux. Donnera-t-elle naissance à un véhicule de série ? À suivre...

SUZUKI VOIT LOIN

> Jusqu'à deux petits véhicules électriques personnels Pixy viennent se loger dans la station d'accueil SSC qui devient une routière à part entière. Le SSC est mû par une pile à combustible.

LA PROCHAINE PRIUS ?

Le concept 1/X de Toyota figure ce que pourrait être la Prius du futur : carrosserie en carbone, motorisation "plug in hybrid" (électrique rechargeable sur secteur) et moteur thermique bicarburant essence-éthanol.

C'EST UN AVION !

Bel exercice de style pour cette moto à moteur V4 1 000 cm3 de Suzuki. Le concept baptisé Biplane est censé donner l'impression de piloter un avion... Suzuki présentait également une moto alimentée par pile à combustible, la Crosscage.

LE SPORT... AVEC BOÎTE AUTO

Classique mais beau prototype chez Honda. L'Evo6 est doté d'un 6 cylindres à plat de 1 832 cm3. La boîte est automatique et/ou séquentielle, on passe de l'une à l'autre par une commande au guidon.

LA ROUE TOURNE... À 90°

Un moteur électrique dans chaque roue qui tourne à 90°. Une cabine qui effectue un tour complet autour de son axe grâce aux commandes "by-wire", batterie lithium-ion et, pour la Pivo 2, la nouvelle mouture du véhicule urbain de Nissan, un "robot" qui dialogue avec le conducteur.

HYBRIDE À HYDROGÈNE

Mazda croit à l'hydrogène. Témoin la Premacy Hydrogen RE Hybrid associant moteur rotatif à hydrogène et moteur électrique. Elle doit être commercialisée en leasing dès l'année prochaine.

MOTO... À QUATRE ROUES

Elle s'incline en virage comme une moto classique mais ses quatre roues la rendent très stable. La motorisation du Tesseract de Yamaha est hybride, combinant moteur électrique et bicylindre en V à essence. Comme Suzuki, Yamaha présentait également une moto à pile à combustible.

VOITURE MOLLE

La Puyo est la voiture "clean, safe and fun" selon Honda. La carrosserie est recouverte d'un gel mou au toucher. Le gel, luminescent, s'éclaire pour donner aux passants une indication sur son état de marche. Elle est alimentée par pile à combustible. La forme de boîte vise à maximiser l'espace intérieur.

SUV HYBRIDE

Réponse de Lexus au BMW X6 présenté à Francfort, son prototype LF-XH combine un moteur V6 à essence avec une motorisation électrique. Ce SUV quatre roues motrices devrait déboucher sur un véhicule de série dès 2008.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0895

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2007 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Le projet Bashycat permet de récupérer les métaux contenus dans les catalyseurs des raffineries et des centrales thermiques.Qui dit combustion[…]

01/04/2009 | ENVIRONNEMENTInnovations
Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

ÉNERGIE

Focus

ÉNERGIE

Des puces 200 fois plus rapides

Des puces 200 fois plus rapides

Plus d'articles