Nous suivre Industrie Techno

abonné

Dossiers

Le fret au pied du mur

Alexandre Coutoacouto@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

, ,
Le fret au pied du mur

Le calendrier de la transition environnementale et énergétique s’accélère et la filière se met en ordre de bataille. Elle tarde cependant à trouver un axe technologique pour établir sa feuille de route.

Limitation des émissions d’oxyde de soufre (SOx) en 2020, contrôle renforcé des oxydes d’azote (NOx) en mer du Nord et en mer Baltique dès 2021, objectifs ambitieux de réduction de l’empreinte carbone à l’horizon 2030… Les exigences environnementales progressent à grande vitesse et se durcissent pour le transport maritime international, alors que le trafic de marchandises devrait croître de 3,8 % par an d’ici à 2023, selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced).

Les SOx, sources de graves problèmes respiratoires et dont le secteur maritime constitue l’un des principaux émetteurs, sont en première ligne. La réduction de leurs émissions a débuté en 2008, via une baisse progressive de la teneur en soufre autorisée dans le fioul lourd utilisé par les navires et la mise en place de zones à émissions réduites. L’Organisation maritime internationale (OMI) a accéléré le mouvement en imposant, à partir du 1er janvier 2020, à l’échelle mondiale, un taux maximal de 0,5 %, contre 3,5 % depuis 2012. Une réduction importante, dont l’application a été maintenue malgré certaines réserves des armateurs quant à la disponibilité des carburants désoufrés. La transition s’annonce brutale et devra démontrer les capacités d’adaptation technique des compagnies maritimes. L’année prochaine, les navires auront trois options : passer à un carburant désoufré, s’équiper de systèmes de filtration des fumées (« scrubbers ») ou se tourner vers des procédés de propulsion « propres ».

Ce changement de technologie, comme l’utilisation de gaz naturel liquéfié (GNL), permettrait aux armateurs de réduire leurs émissions de CO2. Car bien qu’il n’existe pas encore de réglementation pour le transport maritime, l’OMI a fixé, en avril 2018, une[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1023

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2019 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

200 véhicules à hydrogène, des électrolyseurs et stations de distribution : Zero Emission Valley décroche 14,4 millions d'euros pour accélérer

200 véhicules à hydrogène, des électrolyseurs et stations de distribution : Zero Emission Valley décroche 14,4 millions d'euros pour accélérer

Dédié au développement de l'hydrogène-énergie en Auvergne-Rhône-Alpes, le projet Zero Emission Valley a[…]

Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

Pour bien commencer la semaine : La France se lance dans la course au quantique

Chasse au soufre imposée pour le fret maritime

Chasse au soufre imposée pour le fret maritime

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Pour bien commencer l’année : le best-of techno de 2019

Plus d'articles