Nous suivre Industrie Techno

Le distributeur Metro ouvre son magasin du futur

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Le distributeur allemand Metro vient d'ouvrir un magasin dans lequel il compte tester toutes les technologies d'avenir au premier rang desquelles se trouve l'identification par étiquettes radiofréquences.

L'un des supermarchés Metro de Rheinberg a été équipé d'étagères intelligentes capables de lire les étiquettes radiofréquences apposées sur les produits, des kiosques interactifs et toute une panoplie de technologie innovante. Le magasin est ouvert aux clients qui peuvent opter pour l'utilisation des nouveaux systèmes ou conserver leurs habitudes d'achat.

'Il ne s'agit pas là de l'ouverture d'un simple magasin. Notre objectif est de développer des technologies de pointe qui donneront forme à la distribution du futur ', observe Albrecht von Truchsess, porte-parole du groupe Metro.  

Aucune des technologies mise en œuvre n'est réellement nouvelle, mais c'est la première fois qu'elles seront utilisées ensemble dans un environnement intégré. 'Nous voulons voir comment elles fonctionneront conjointement et comment les clients les accepterons ' indique Albrecht von Truchsess

Le distributeur va mettre en place une large variété de technologies. Parmi elles, c'est l'identification par radiofréquences  (RFID) qui sera évaluée le plus largement pour assurer la traçabilité des produits depuis les fournisseurs jusqu'au centre de distribution, puis vers l'entrepôt du magasin et finalement dans les rayons. L'objectif est de vérifier si la mise en œuvre d'un tel système d'identification permet de réduire les stocks. Les principales entreprises impliquées dans ce projet sont Cisco Systems, IBM, Intel, Intermec, Philips Semiconductors et SAP.

A leur sortie du centre de distribution, les étiquettes radiofréquences des caisses chargées sur les palettes sont scannées par les lecteurs d'Intermec. Ces données sont transmises au système d'information développé par SAP et IBM. Les produits sont identifiés à chaque étape de leur parcours. A l'arrivée au magasin, une autre lecture à la volée révèle les caisses manquantes sans que le personnel n'ait à vérifier chaque palette une à une et de procéder à un inventaire manuel de la livraison.

Une fois les articles mis en rayons, des lecteurs RFID intégrés envoient un message au système de gestion de stock du magasin dès que le nombre de produits passe en dessous du seuil limite afin de déclencher un réapprovisionnement. Les fournisseurs tels que Gillette, Kraft et Procter & Gamble travaillent avec Metro pour apposer des étiquettes RFID sur leurs produits. Les produits cosmétiques et alimentaires seront aussi étiquetés pour permettre un inventaire temps réel et le suivi des dates d'expiration.

Ce projet met en œuvre les infrastructures de la technologie EPC (Electronic Product Code) développé par l'AutoID Center. Mais il ne va pas utiliser la codification EPC car il n'existe pas pour le moment d'organisation qui gère ces codes électroniques.

 Ce magasin est le plus grand déploiement de la technologie EPC en Europe. Tesco est en train de tester avec Gillette la technologie des étagères intelligentes dans un de ses magasins en Grande-Bretagne. Et Marks & Spencer a annoncé qu'il allait lancer un pilote pour assurer la traçabilité des vêtements dans ses magasins grâce à la technologie EPC.

Les CD, DVD et les cassettes vidéo seront marqués par des étiquettes I-Code microchips de Philips qui intègrent directement la protection contre le vol. Ces puces opèrent à 13,56 MHz et offre une distance de lecture de 1,5 mètre. Les clients bénéficient d'un service supplémentaire. En scannant le produit choisi à l'un des kiosques interactifs du magasin, les clients peuvent regarder ou écouter leur sélection.

Les caddies eux-mêmes seront équipés d'étiquettes radio-fréquences. Ainsi, ils sont repérés dès qu'ils entrent ou sortent du magasin. Le responsable du magasin connaît en temps réel ne nombre de caddies présents à l'intérieur. Il peut faire ouvrir le nombre de caisses nécessaire pour limiter les files d'attente.

Les caddies sont équipés de terminaux à écran tactile grâce auxquels les clients peuvent être guidés vers les produits qu'ils désirent. Ceux qui le souhaitent peuvent s'identifier par la lecture d'une carte personnelle. Ils scannent alors le code barre des produits (qui seront plus tard remplacer par des étiquettes RFID) au fur et à mesure qu'ils remplissent leur caddie. Le terminal transmet les prix par voix radio au système de contrôle central. Lors que le client passe à la caisse, celle ci affiche directement le prix à payer.

Les rayons seront également équipés d'afficheurs électroniques permettant la mise à jour à distance des prix de vente. IBM a même développé un système de pesage avec caméra intégré. Celle-ci reconnaît la variété qui est pesée et le ticket indiquant le prix correspondant est édité.

Metro prévoie de partager certains résultats de ce projet avec d'autres distributeurs. L'objectif de ce pilote est d'aider au développement de processus et de standards universels pour la grande distribution.

Youssef Belgnaoui.

Pour en savoir plus
- sur le magasin du futur : www.future-store.org/servlet/PB/menu/1000154/index.html
- sur l'autoID Center (anglais et français) : www.autoidcenter.org/main.asp . Basé au MIT, il développe des solutions pour l'identification faible coût de produits muni d'étiquettes RFID.
- Une brochure en Français expose les motivations de l'AutoID Center et décrit les technologies envisagées.
www.autoidcenter.org/new_media/brochures/FRENCH_AUTO_ID_CENTER.pdf


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles