Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le déverrouillage au doigt et à l'oeil

Séverine Fontaine

Sujets relatifs :

,
Pour sécuriser nos accès et paiement sur Internet, de nombreux constructeurs se tournent vers l'authentification biométrique. Vieille de quelques années, la technologie prend un second souffle grâce aux capteurs devenus plus ergonomiques et pratiques. Autant dire que le bon vieux mot de passe a du souci à se faire !

Le mot de passe est actuellement le moyen le plus utilisé pour sécuriser nos accès et paiements sur Internet. « Le mot de passe, ainsi que l'envoi de code via SMS, font l'objet de nombreuses fraudes, souligne Philippe Le Pape vice-président en charge des ventes de la BU Solutions biométriques à paiements chez Morpho (Safran). C'est en partie pour cela que l'authentification par biométrie s'impose.

Les empreintes digitales pour différencier deux individus

Apple a intégré dès 2013 à son bouton principal un capteur d'empreinte digitale - le Touch ID . Une innovation qui fait de la concurrence aux terminaux annexes, dotés de capteurs biométriques, qu'il fallait auparavant ajouter au téléphone. Lorsque l'utilisateur pose son doigt sur le bouton principal de son smartphone, le cercle en acier inoxydable le détecte et active le capteur d'empreintes digitales. Le capteur lit les couches extérieures de la peau à travers la surface en cristal de saphir. Un logiciel filtre l'image produite pour éliminer les défauts et générer une empreinte détaillée. Des algorithmes de traitement biométrique identifient ensuite les lignes de crêtes et les sillons et déterminent leurs points de bifurcation ou de terminaison. Ce sont eux qui permettent de différencier deux individus. Le système leur attribue ensuite des coordonnées spatiales et angulaires, ainsi qu'un taux de fiabilité, c'est-à-dire le pourcentage de la signature qui doit correspondre. D'autres constructeurs, comme Samsung, ont suivi la tendance.

Quand le smartphone reconnaît le visage et l'iris

Le Mobile World Congress 2015, qui s'est déroulé en mars 2015, a été l'occasion de vérifier la prédominance de cette tendance. Fujitsu a ainsi présenté une coque de smartphone intégrant un scanner d'iris, une caméra et une LED infrarouge. L'iris reçoit la lumière infrarouge et la renvoie vers le capteur, les détails de l'iris sont alors enregistrés pour comparaison avec l'image produite par une nouvelle identification. La technologie doit être utilisée dés l'an[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0975

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 d'Industries & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles