Nous suivre Industrie Techno

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Le développement de l’Haliade-X de General Electric avance tous azimuts

Le premier prototype de l'Haliade-X a produit ses premiers kWh la semaine dernière. Une seconde nacelle vient d'arriver au Royaume-Uni.

© GE Renewable Energy

Alors que le premier prototype de l’Haliade-X 12 MW a produit ses premiers kWh la semaine dernière à Rotterdam, General Electric (GE) Renewable Energy annonce le 12 novembre qu’une deuxième nacelle est arrivée au Royaume-Uni pour une campagne de tests. Deux pales entament également des tests de fatigue en Angleterre et aux Etats-Unis.

Ça bouge du côté de l’éolienne la plus puissante du monde. Le 12 novembre, General Electric (GE) Renewable Energy a annoncé qu’une nacelle de l’Haliade-X 12 MW était arrivée sur le site d’Offshore Renewable Energy (ORE) Catapult, un centre de recherche et d’innovation technologique dans les énergies renouvelable en mer situé à Blyth (Angleterre). Elle y subira une série de tests au cours desquels seront simulées des conditions d’opération réelles afin de s’assurer qu’elle est capable de supporter plusieurs années d’opération en mer.

Un premier prototype assemblé à Rotterdam

Cette annonce intervient une semaine après que le premier prototype de l’Haliade-X 12 MW a commencé à produire de l’électricité sur le port de Rotterdam (Pays-Bas). Installée à terre, celle-ci entame elle aussi une procédure de tests en vue d’obtenir une certification en 2020. Cette première turbine avait été dévoilée le 22 juillet à Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, avant de prendre le bateau direction Rotterdam. Elle a alors été montée sur un mât de 160 mètres produit à Séville, avant de recevoir les trois pales les plus longues du monde, mesurant chacune 107 mètres pour une masse de 50 tonnes (vidéo ci-dessous). Dévoilées en juin, ces dernières ont été fabriquées par l’usine LM Wind Power, filiale de GE, à Cherbourg.

Dans le cadre du programme de test de sa méga-éolienne en mer, GE Renewables Energy ajoute que deux pales vont subir des tests de fatigue. L’une a été livrée cet été sur le site d’ORE Catapult à Blyth. L’autre au Massachussets' Wind Technology Testing Center (WTTC) à Boston (Etats-Unis).

Production en série prévue en 2021

Avec une surface au vent de 38 000 m², l’Haliade-X affiche une puissance record de 12 MW et devrait pouvoir générer 67 GWh d'énergie par an « dans des conditions de vents typiques de la mer du Nord au large de l’Allemagne », précise GE Renewables Energy. « De quoi fournir suffisamment d’énergie propre pour 16 000 foyers européens et éviter jusqu’à 42 000 tonnes d’émissions de CO2, soit l’équivalent de celles générées par 9 000 véhicules chaque année. »

Alors que la production en série et la commercialisation de son Haliade-X n’est pas prévue avant 2021, GE Renewables Energy précise que cette technologie « a d’ores et déjà été choisie comme éolienne de référence pour les projets Skip Jack (120 MW) et Ocean Wind (1 100 MW) aux États-Unis et pour le parc éolien offshore de Dogger Bank (3 600 MW) au Royaume-Uni ».

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Hydrogène de France produira d'ici à 2022 des piles à combustible de 1 MW basées sur la techno de Ballard

Hydrogène de France a annoncé le 10 décembre s'être associé au canadien Ballard pour fabriquer en série[…]

« Les projets de batteries stationnaires au lithium-ion changent d'échelle », assure Sébastien Hita Perona, directeur du stockage d’énergie chez Saft

Interview

« Les projets de batteries stationnaires au lithium-ion changent d'échelle », assure Sébastien Hita Perona, directeur du stockage d’énergie chez Saft

Batterie sodium-ion, usine mobile d'impression 3D, protection quantique… les meilleures innovations de la semaine

Batterie sodium-ion, usine mobile d'impression 3D, protection quantique… les meilleures innovations de la semaine

La ligne France-Irlande en courant continu repousse les frontières du super-réseau électrique européen

La ligne France-Irlande en courant continu repousse les frontières du super-réseau électrique européen

Plus d'articles