Nous suivre Industrie Techno

Le design de services en 48 heures chrono

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Le design de services en 48 heures chrono

© DR

Ce week-end, le concours Global Service Jam va permettre à des équipes pluridisciplinaires de créer en 48 heures de nouveaux services autour d’un thème qui sera révélé au dernier moment.

Le pôle d’excellence spécialisé dans l’innovation par les services Nekoé et l’Ecole Supérieure d’Art et Design d’Orléans (ESAD) vont accueillir les 12 et 13 mars l’équipe française du Global Service Jam, concours international de design de services.

En moins de 48 heures, les participants vont choisir, imaginer et prototyper de nouveaux services innovants. Cette compétition amicale se déroulera autour d’un thème qui sera dévoilé le 11 mars à 18H30 précises.

« Le Global Service Jam est l’occasion de rassembler une communauté nationale de conception de services, dans une démarche transdisciplinaire, pour tester les méthodes émergeantes de design de services. Elles placent l’utilisateur au cœur de toute démarche de conception, ce qui complète bien les approches plus traditionnelles de la science des services », estime Paul Pietyra, Directeur de Nekoé.

Orléans centre du monde

Cette manifestation est une première mondiale, organisée par un réseau international d’aficionados, qui partagent tous une passion commune pour la culture le domaine de la conception des services et l'expérience client.

Le Global Service Jam est le rendez-vous de la communauté du design des services, et fait appel à des équipes pluridisciplinaires et transversales, qu’ils soient ergonomes, designers, concepteurs, marketeurs, ou chef d’entreprises, et de tous niveaux, experts ou étudiants. C’est au total 39 sites hôtes qui accueillent la compétition, répartis dans 25 pays.

« Imaginer de nouveaux services dans le cadre d'un challenge comme celui que pose le Global Service Jam fait partie des expériences essentielles dans la vie d'une école, dans le cursus d'un étudiant en design : tout particulièrement parce que L’ESAD Orléans se positionne comme un laboratoire d’idées ouvert sur la ville, ancré sur le territoire local aussi bien qu’international. Son ‘‘manifeste sur une conception légère’’ sous-tend ses recherches et mobilise les étudiants sur les questions environnementales, les mutations sociales et urbaines et le développement durable », explique de son côté Jacqueline Febvre, directrice de l’ESAD.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.globalservicejamfrance.fr & http://www.iav-orleans.com & http://www.nekoe.fr 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles