Nous suivre Industrie Techno

Le design au coin de la rue

Jean-François Preveraud
Le design au coin de la rue

Repenser des mobiliers urbains existants ou en trouver de nouveaux

© JCDecaux

La Ville de Paris va tester en vraie grandeur dans ses espaces publics une quarantaine de projets de mobilier urbain innovant. L’examen des usages de cette sélection très hétéroclite par les parisiens servira dessiner l’avenir du mobilier urbain dans la capitale.

Suite à un concours, la Ville de Paris vient de retenir 40 projets de mobilier urbain innovant. Les prototypes vont être testés dans les rues pour une durée de six mois à partir de la fin de l’année.

Le jury de l’appel à projets ‘‘Mobilier Urbain Intelligent’’, lancé le 18 novembre dernier par la Mairie de Paris, s’est réuni le 14 avril et a retenu 40 projets qui seront expérimentés sur le territoire parisien dans le courant de l’année.


                                       

                                                  Une touche de couleur
                                             (Potelet X-Last, sabacaucho)


Cet appel à projets, qui permettait aux designers, inventeurs et entreprises innovantes de tester leurs idées et produits dans l’espace public parisien (rues, parcs, bâtiments publics…), a rencontré un grand succès, puisqu’une cinquantaine de projets riches et diversifiés ont été proposés. En expérimentant un grand nombre de prototypes, répartis sur l’ensemble de son territoire, la Ville souhaite dessiner l’avenir du mobilier urbain avec la ‘‘communauté de l’innovation’’ et tous les Parisiens. 


                                     

                                           
Amener les jeux vidéo dans la rue ? 
                                                         ( JC Decaux)


Des tests grand public d’ici la fin de l’année

Les 40 projets sélectionnés sont de nature très diverse, allant du panneau d’orientation interactif et tactile à l’abri voyageurs du futur. Des dispositifs permettant de repérer les places de stationnement libres, de mesurer l’humidité ou de découvrir un quartier grâce à la réalité augmentée seront également mis en place. 


                                     

                                                    Repenser la colonne Morris
                                                                   (Oxialive)


Les prototypes seront progressivement installés sur le territoire parisien entre la fin de l’année 2011 et le début 2012, pour une durée de six mois à un an. « Dans ce type de démarche, qui relève de l’innovation ouverte, la Ville devient un territoire d’expériences nouvelles, et s’ouvre aux suggestions des ‘‘communautés de l’innovation’’, pour inventer avec les Parisiens le mobilier du futur », explique indique Jean-Louis Missika, adjoint chargé de l’innovation, de la recherche et des universités. 


                                    

                                         Des panneaux d'information interactifs. 
                                         (ENSCI, Les Ateliers - Paris Design Lab, 
                     Maria Laura Méndez-Martén sous la direction de Jean Louis Fréchin)


Ces nouveaux mobiliers expérimentaux devront être avant tout être utiles, pratiques et répondre aux nouveaux besoins sans encombrer davantage l’espace public. « Nous allons observer avec grand intérêt les usages que vont susciter ces expérimentations », remarque quant à elle Annick Lepetit, adjointe chargée des déplacements, des transports et de l’espace public.

Jean-François Prevéraud

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles