Nous suivre Industrie Techno

abonné

Le deep learning pour mieux détecter les défauts industriels

Juliette Raynal

La start-up Scortex, finaliste des Grands prix de l’innovation de la ville de Paris, a couplé les technologies de vision par ordinateur et de deep learning pour améliorer le contrôle qualité en milieu industriel.

Fondée officiellement en mai 2016, après une année de R&D, la start-up parisienne Scortex a développé une solution de smart machine vision. Concrètement, il s’agit d’une solution logicielle et matérielle qui combine deux technologies : la vision par ordinateur et l’apprentissage profond (deep learning). La partie logicielle permet à une machine d’apprendre à reconnaître des pièces de bonne qualité et des pièces présentant des défauts en étant « nourrie » de différents exemples. Cette première phase d’apprentissage n’excède pas une journée et peut s’effectuer à partir de quelques centaines d’images seulement, assure la start-up. Ensuite, des composants programmables achetés dans le commerce, mais optimisés pour faire des calculs[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

[Avis d'expert] Quand l'impression 3D permet d'optimiser la dynamique des fluides

Limitée par les technologies de fabrication traditionnelles, l’optimisation de la dynamique des fluides trouve une nouvelle alliée[…]

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

Chez Safran, l’impression 3D fait ses preuves pour les pièces structurelles de grandes dimensions

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

« L’impression 3D béton va enfin permettre au secteur de la construction de maîtriser son empreinte carbone », estime Alain Guillen, directeur général d’XtreeE

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Dossiers

Composites : L'injection RTM s'adapte pour réduire les temps de cycle

Plus d'articles