Nous suivre Industrie Techno

Le crash-test de l'agence spatiale européenne pour les véhicules spatiaux

Julien Bergounhoux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le crash-test de l'agence spatiale européenne pour les véhicules spatiaux

© ESA - Stijn Laagland

L'Agence spatiale européenne vient de tester les effets de l'impact d'un projectile hypervéloce contre une reproduction des boucliers qui équipent son véhicule spatial ATV et les modules qu'elle a conçus pour la Station spatiale internationale. Découvrez-le résultat de cette collision en images.

L'Agence spatiale européenne, l'ESA, a effectué des tests d'impact à haute vitesse sur un échantillon des boucliers Whipple (nommé après leur inventeur, Fred Whipple) qui protègent ses vaisseaux spatiaux contre les micrométéorites et autres débris orbitaux hypervéloces. Elle a pour cela propulsé une balle d'aluminium de 7,5 mm de diamètre à une vitesse de 7 km/s (25 200 km/h) contre le même type de bouclier que ceux qui se trouvent sur son ATV (Automated Transfer Vehicle), le cargo qu'elle utilise pour ravitailler la Station spatiale internationale, et sur les modules de l'ISS qu'elle a développés. Les tests ont été effectués à l'Institut Fraunhofer EMI, situé à Brühl en Allemagne.

On peut voir sur les photos que le projectile a d'abord traversé les multiples couches d'isolant (suivies d'un «pare-choc» en aluminium d'un millimètre d'épaisseur) visibles ci-dessous. Lors de l'impact, il s'est brisé en fragments et en vapeur, ce qui facilite la tâche des couches suivantes.

Ces fragments sont ensuite passés au travers de la toile de Kevlar et de Nextel qui constitue la couche extérieure du bouclier (visible en haut de l'article). Celle-ci a absorbé suffisamment d'énergie lors de l'impact pour que la cloison interne en aluminium (de 3 mm d'épaisseur) visible ci-dessous ne soit, elle, pas endommagée. Le test fut donc un succès.

Le bouclier composite ne fait au total que 128 mm d'épaisseur, offrant un ratio épaisseur/résistance bien supérieur à celui qu'aurait une simple paroi en aluminium solide.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dynetics dévoile une maquette de test pour son module d'alunissage habitable

Dynetics dévoile une maquette de test pour son module d'alunissage habitable

Filiale de Leidos, Dynetics a dévoilé le 15 septembre à Huntsville (Alabama, Etats-Unis) une maquette grandeur nature du module[…]

16/09/2020 | SpatialNasa
Pour bien commencer la semaine, la politique de dépistage du Covid-19 en question

Pour bien commencer la semaine, la politique de dépistage du Covid-19 en question

Le lanceur européen Vega valide un dispenseur pour envoyer des petits satellites en orbite basse

Le lanceur européen Vega valide un dispenseur pour envoyer des petits satellites en orbite basse

Lancement de la mission Mars 2020

Dossiers

Lancement de la mission Mars 2020

Plus d'articles