Nous suivre Industrie Techno

Le contrôle non destructif à l'étude

R. L.

Sujets relatifs :

, ,
Le contrôle non destructif à l'étude

Pour monter en cadence, la plate-forme Gerim bénéficie d'un robot de manipulation des pièces à tester.

© D.R.

- le CEA s'est doté d'une installation unique en Europe pour valider de nouvelles technologies.

La plate-forme mutualisée de R & D, baptisée Gerim (Grand ensemble de recherche en instrumentation multicapteur), va servir à tester et valider les nouvelles technologies de contrôle non destructif.

Inaugurée à Saclay (Essonne), elle compte des partenaires tels que le Cetim, Dassault Aviation, EADS Innovation Works, EdF, M2M, Renault, SNCF, Snecma, ESPCI, ENS Cachan et Supélec, le Laboratoire d'intégration des systèmes et des technologies (LIST) du CEA. Elle représente un investissement de 1,1 million d'euros financé par les différents partenaires avec l'aide de la région Ile-de-France.

Une plate-forme de tests mutualisée

Pour s'assurer de la fiabilité de leurs structures, de la sécurité de leurs installations et de la qualité de leurs produits, les industriels utilisent largement les techniques de contrôle non destructif. Elles fournissent des informations cruciales sur la santé d'une pièce, sans qu'il en résulte des altérations préjudicia-bles à son utilisation ultérieure.

Les contrôles par ultrasons et courants de Foucault sont largement répandus dans l'industrie. Mais les technologies actuelles à base de capteurs mono-éléments ne répondent pas toujours aux contraintes de cadence, de fiabilité et de rentabilité.

Pour dépasser ces limites d'utilisation, de nouvelles technologies à capteurs multi-éléments émergent. À la clé, une augmentation des capacités en termes de rapidité, de sensibilité et d'efficacité. La plate-forme Gerim va justement servir à les étudier. Les études porteront ainsi sur le contrôle des pièces en matériaux composites de géométrie complexe, de matériaux de forte épaisseur, de soudures laser, ainsi que sur la détection et la caractérisation de fissures. Dans le contexte actuel où le respect de l'environnement et le développement durable sont des enjeux pour l'industrie, le développement de contrôles multi-éléments par courants de Foucault est une alternative aux techniques traditionnelles (ressuage, magnétoscopie...) qui présentent l'inconvénient d'utiliser des produits chimiques nocifs pour l'environnement.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0898

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

MATÉRIAU

Focus

MATÉRIAU

Une plate-forme de soutien technologique aux PMELa naissance de la plate-forme technologique PFTCI de créativité industrielle de Saint-Nazaire[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
TÉLÉCOMS

Focus

TÉLÉCOMS

ÉLECTROMÉNAGER

Focus

ÉLECTROMÉNAGER

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Plus d'articles