Nous suivre Industrie Techno

Le consortium aux 100 robots que les Japonais viennent de lancer

Thibaut De Jaegher

Mis à jour le 06/07/2014 à 13h46

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le consortium aux 100 robots que les Japonais viennent de lancer

Le robot Pepper, conçu par le français Aldebarran robotics, a été présenté au Japon pour la première fois. L'actionnaire de référence de l'entreprise française étant la Soft Bank, un opérateur... japonais !

Plus de 300 sociétés japonaises se sont regroupées, le 1er juillet à Tokyo, pour lancer un consortium 100 % robots. Son objectif ? Développer d'ici 2020 une centaine de robots dotés des dernières technologies. Baptisée i-RooBO Network Forum, cette organisation (présidée par le professeur Tokuda de l'Université de Keio) rassemble en fait à deux «grappes d'entreprises» existantes : celle de Toshiba-Toyota-NTT et celle de petites entreprises spécialisées dans la robotique.

Le consortium va développer en priorité des robots de compagnie, d'assistance ou de services, plutôt à destination du grand public. Pour financer ces projets, le consortium envisage de faire appel aux financements participatifs.

DECOUVREZ TOUS NOS ARTICLES SUR LES ROBOTS : Nao, Pepper, les mains robotiques...

Le Japon est en train de se structurer pour conserver son avance en robotique. Premier utilisateur au monde de robots industriels, le pays voudrait organiser, en parallèle des Jeux Olympiques de 2020, les JO des robots. Le but, selon le Premier ministre Shinzo Abe, est de se servir de cette vitrine pour réaffirmer le savoir-faire japonais.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Fil d'Intelligence Technologique

Un capteur térahertz flexible et configurable pour inspecter les pièces complexes

Les caméras térahertz vont gagner en flexibilité et en polyvalence. Une équipe de chercheurs de l’Institut de[…]

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

La sous-traitance industrielle tente le modèle AirBnB

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

« Nos clients nous demandent de pouvoir piloter leurs imprimantes comme une machine-outil », pointe Nicolas Aubert, directeur impression 3D d'HP France

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

En amont du salon de Hanovre, les automaticiens mettent en avant leurs solutions pour une industrie résiliente

Plus d'articles