Nous suivre Industrie Techno

Le commutateur optique amplifie le signal

R. L.

Avec cette solution, Fujitsu et l'institut Heinrich Hertz réalisent une avancée importante vers les futurs réseaux tout optiques

 

Fujitsu Laboratories et Heinrich Hertz Institut ont mis au point le premier commutateur optique à amplification de signal. Sa force réside dans sa capacité à amplifier par un facteur 6 les signaux dans la bande C (longueurs d'onde de 1 530 à 1 565 nm) et ce pour un débit de 640 Gbit/s.

Ce développement s'inscrit dans la perspective des réseaux tout optiques pour les liaisons à grande distance. Actuellement, les dorsales de communication reliant les grandes villes offrent des débits de 10 Gbit/s. Pour compenser l'atténuation, le signal lumineux doit être amplifié tous les 10 kilomètres. Et pour supprimer le bruit, il faut, en général, procéder à une conversion en électronique sur un petit tronçon avant de revenir en optique.

Une fibre monomode fortement non linéaire

Cependant, cette opération n'est plus envisageable pour les réseaux à 100 Gbit/s prévus à l'horizon de 2010. La solution est de passer au tout-optique. Mais les commutateurs optiques font perdre de sa puissance au signal.

Fujitsu Laboratories et l'institut Heinrich Hertz semblent trouver la solution en utilisant une fibre monomode fortement non linéaire de 30 mètres munie d'amplification. L'effet non linéaire est multiplié par 10 en comparaison avec les fibres non linéaires conventionnelles. L'amplification est obtenue en sélectionnant les parties basses du signal. Le bruit étant accumulé dans la partie haute, cette opération a pour effet de l'atténuer. La version définitive du produit est prévue dans cinq ans.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0900

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

L’association NAFEMS dédiée à la simulation et aux modèles numériques tient les 23 et 24 mars un[…]

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Cybersécurité des véhicules connectés : SystemX fait le bilan du projet SCA et prolonge ses recherches

Plus d'articles