Nous suivre Industrie Techno

Le Cnes sur Mars, un robot roulant sur les murs, Beluga XL : les innovations qui (re)donnent le sourire

Le Cnes sur Mars, un robot roulant sur les murs, Beluga XL : les innovations qui (re)donnent le sourire

Le nouvel avion "baleine" d'Airbus sera opérationnel en 2019.

Comme chaque lundi, la rédaction d’Industrie & Technologies sélectionne pour vous sept innovations qui redonnent le sourire. Ce lundi a en outre ceci de particulier qu’il est le premier de l’année 2016. Aussi n’est-ce pas seulement pour cette semaine que nous vous invitons à avoir le sourire mais pour toute l’année, pourvue qu’elle soit riche en innovations ! Elles sont la preuve que l’humanité continue de faire preuve d’imagination, d’audace, de collaboration, face à tous les obscurantismes possibles. Et pour commencer, consultez les sept informations des derniers jours qui vont vous mettre de bonne humeur. En matière d’innovations et de technologies, ça bouge et ça avance dans le bon sens. Industrie & Technologies vous le prouve !

Le Cnes garde le cap sur Mars

La conquête de Mars reste l’un des objectifs prioritaires du Cnes pour 2016 et les deux à trois prochaines années, malgré tous les obstacles qui peuvent s’y opposer. La veille de Noël, effectivement, un incident affectait le sismomètre SEIS du programme martien Insight mené conjointement avec la Nasa. La mission -qui a vocation à étudier la structure interne de Mars- aura au moins 26 mois de retard et devrait partir courant 2018 contre 2016 prévu initialement. En dehors d’Insight, il y a Exomars, menée avec l’Agence spatiale européenne (ESA). Ce programme européen va chercher à savoir si une forme de vie a existé sur Mars. Deux missions de l’ESA seront lancées en 2016 et 2018. L’année 2016 sera celle de « l’innovation et de l’inspiration » selon Jean-Yves Le Gall, président du Cnes. Pour ce faire, le Cnes a réussi à stabiliser son budget à 2,12 milliards d’euros prévu sur 2016 et a créé une nouvelle entité : la Direction de l’innovation, des applications et des sciences. « L’objectif de cette direction est de travailler sur les technologies de rupture, les nouveaux systèmes et les projets, comme la propulsion électrique ou les études sur les lanceurs réutilisables », explique le patron du Cnes.

Mark Zuckerberg veut installer l’intelligence artificielle chez lui

Le patron de Facebook veut développer lui-même une intelligence artificielle pour optimiser la gestion de sa maison personnelle et être plus efficace dans son travail. Et alors, nous direz-vous ?  Et alors nous pourrions tous profiter de ce défi personnel que s’est lancé le patron de Facebook, dont l’entreprise est par ailleurs très volontariste en terme d’intelligence artificielle. Il a en effet précisé qu’il partagera les avancées de son projet au fur et à mesure. Aucun doute que Facebook trouvera les moyens de capitaliser sur la résolution de son patron. A suivre, sur le fil Facebook de Mark.

La stratoconception permet d’intégrer directement les capteurs dans la matière

La fabrication additive progresse à grand pas et s’installe résolument dans les usines de production. Le Cirtes entend bien promouvoir son procédé de Stratoconception, imaginé et breveté depuis 1991. La pièce en volume est obtenue par empilement de feuilles de matériaux. La technique permet d’inclure des capteurs et des systèmes électroniques dans la pièce lors de sa construction elle-même. Pour aider le Cirtes, le CEA Tech créera en ce début d’année un réseau de plates-formes de transferts technologiques permettant la co-conception mécanique et électronique d’outils, d’outillages et de pièces intelligentes.

L’IoT Valley veut devenir un champion des objets connectés et s’en donne les moyens 

L’IoT Valley est bien décidée à devenir "la" capitale européenne de l’Internet des objets industriels. Lancée en décembre 2011, la structure de 5 000 m² se tourne résolument vers la thématique des objets connectés dédiés aux marchés B2B. Le Camping Toulouse devient le Connected Camp. Ce nouvel accélérateur de start-up vise à accompagner exclusivement des jeunes entreprises spécialisées dans l’IoT B2B, sur des sessions de neuf mois. La première sélection de jeunes pousses investira les locaux le 13 janvier prochain. Au total, le Connected Camp a reçu une centaine de candidatures issues de 16 pays différents, dont 40 % de candidatures étrangères. Neuf jeunes pousses ont été retenues. Pour l’heure, les noms restent confidentiels, mais ces entreprises adressent plusieurs secteurs comme l’aéronautique, la santé, la "smart city", la maison connectée ou encore la cybersécurité des systèmes industriels.

VertiGo : un robot qui roule sur les murs

Des élèves ingénieurs de l’ETH Zürich ont développé à la demande de Disney un robot capable de rouler sur les murs grâce à des hélices aériennes mobiles : VertiGo. Pour cela ils ont conçu un robot très léger à quatre roues ayant une forte adhérence. Le tout est propulsé par deux hélices aériennes. Arrivé au pied du mur, l’hélice avant est mise à l’horizontale pour alléger le train avant tandis que l’hélice arrière est fortement inclinée pour assurer une poussée horizontale importante. Le robot commence ainsi à s’élever en plaquant ses quatre roues sur le mur.

La production du Beluga XL commence

Le Beluga XL, nouvelle version du célèbre avion cargo d’Airbus en forme de baleine, est entré officiellement en production le 22 décembre. Le Beluga A300-600ST "Super Transporter" devra alors lui céder la place après trente ans de bons et loyaux services. Lancé en novembre 2014, le Beluga XL, comme son nom l’indique, a une capacité 30 % supérieure en termes de masse à celle de l’actuel Beluga. Son allure générale ressemble à celle de son aîné, avec la partie supérieure du fuselage très bombée et une porte cargo s’ouvrant par l’avant surbaissé pour laisser passer les tronçons. Le Beluga XL a été lancé notamment pour répondre à la montée en production de l’A350XWB. Avec sa soute agrandie, il pourra transporter deux ailes d’A350 au lieu d’une !

Fragrance : le parfum sur-mesure, pour tous

L’entreprise allemande Unique Fragrance vous propose de créer votre propre parfum, tant au niveau du ‘‘jus’’ que du flacon, en moins d’une semaine. Le cadeau idéal pour sortir du lot, mais qui était jusqu’ici réservée à des professionnels souhaitant lancer une ligne de produits originale, voire à quelques ‘‘peoples’’. Désormais, sur le site de l’entreprise, le client peut se glisser dans la peau d’un parfumeur et créer lui-même le parfum qui lui correspond. 50 notes sont disponibles pour plus de 1,5 milliard de combinaisons possibles.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Des chercheurs américains font avancer les procédés d’impression par photopolymérisation

Depuis quelques années, les tentatives d’optimisation des techniques d’impression 3D par photopolymérisation se sont[…]

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

Le Naviator, un drone mi-oiseau mi-poisson

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

[Meilleures technos de l'année] L'envol des drones bio-inspirés

Plus d'articles