Nous suivre Industrie Techno

Le Cnes mise sur la coopération internationale

CLAIRE LECOEUVRE
Le Cnes mise sur la coopération internationale

Le Cnes promeut la coopération nationale qui sous-tend le développement du Centre spatial guyanais (CSG). Jon Harr, directeur des opérations au CSG détaille l'importance de la collaboration internationale.

La coopération internationale est vue comme un atout indispensable par le Cnes. Le Centre spatial de Guyane (CSG) en est un exemple type. Les satellites de nombreux pays sont ainsi envoyés à partir de cette base. Elle a par exemple été le théâtre d’une forte collaboration entre l’Agence spatiale européenne (ESA), l’Agence spatiale russe (Roskomos) et le Cnes depuis le lancement du premier lanceur Soyouz en 2011. Dernièrement la mission VS15 s’est terminée avec succès. Fin mai 2016, ce sont ainsi les 13e et 14e satellites de la constellation Galileo qui ont été lancés. Au total sur l’année 2016, six satellites Galileo seront lancés du centre spatial de Guyane. Les quatre autres partiront avec Ariane 5.

Jon Harr, directeur des opérations au CSG, explique l’intérêt de cette coopération pour rester à la pointe de la recherche. « La collaboration internationnale, c'est presque la raison d'être du spatial », fait-t-il valoir. Dans une vidéo dévoilée hier par le Cnes, différents opérateurs racontent la nécessité de s’adapter aux habitudes et processus différents des habitants d’autres pays tout en conservant les règles du centre. « On doit s'adapter aux processus un peu différents des nôtres, notamment du point de vue des réunions. Il y a des protocoles à respecter et tout se passe bien. Actuellement, nous travaillons avec des Japonais et des Indiens », raconte Jon Harr. Une dizaine de campagnes de lancements y a lieu chaque année avec les fusées Ariane, Soyouz et Vega. Les trois lanceurs ont tous des caractéristiques complémentaires, de taille, de poids. Pour arriver à une telle offre, travailler avec les partenaires internationaux s'avère indispensable.

Le Cnes tient d'ailleurs à montrer à quel point la collaboration est nécessaire pour lutter contre le réchauffement climatique. Soixante pays ont annoncé s'être réunis pour mettre en commun satellites et méthodes pour rassembler des données quant aux gaz à effet de serre.

 

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Pas encore en vacances ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à garder néanmoins le sourire.[…]

Le lanceur Vega échoue à mettre en orbite le satellite FalconEye1

Le lanceur Vega échoue à mettre en orbite le satellite FalconEye1

Le Cnes choisit Airbus pour construire les satellites CO3D qui cartographieront en 3D la surface de la Terre

Le Cnes choisit Airbus pour construire les satellites CO3D qui cartographieront en 3D la surface de la Terre

Internet par satellite : le « Projet Kuiper » d’Amazon étudié par le régulateur américain

Internet par satellite : le « Projet Kuiper » d’Amazon étudié par le régulateur américain

Plus d'articles