Nous suivre Industrie Techno

Le Cil : il protège vos données personnelles

Sujets relatifs :

Le correspondant informatique et liberté (Cil) est le gardien, au sein de l'entreprise, de la loi informatique et libertés, qui protège tout citoyen contre une utilisation abusive de ses données personnelles. Sa fonction n'existe que depuis 2004 et c'est l'un des rares métiers à pouvoir se targuer d'avoir été défini par décret.

LE CONSEIL DU PRO

« Notre objectif est de défendre les libertés des personnes. Humainement, c'est un beau métier, qui a du sens. Il faut être à l'écoute des autres : il ne s'agit pas d'empêcher les gens de travailler. La principale difficulté pour moi est de manquer de temps, de budget et d'équipe pour mener ma mission : ma fonction est relativement solitaire. »

SA MISSION

C'est un démineur : il fait tout... pour ne pas avoir à dénoncer son employeur auprès de la Cnil. Ainsi, il oeuvre pour que l'entreprise soit irréprochable en cas de contrôle, et lui évite au passage de lourdes condamnations assorties d'amendes de plusieurs milliers d'euros.

Concrètement, il fait l'inventaire des données personnelles manipulées par son employeur dans un registre, puis vérifie que ces dernières sont conformes à la loi. Les données doivent être accessibles et modifiables par le citoyen concerné.

C'est un paratonnerre : il avertit, mais ne va pas en prison à la place du patron. Il analyse, mais n'agit pas à la place du directeur informatique ou juridique. Son employeur le rémunère, mais ne peut pas lui donner d'instruction ni le licencier sans justification auprès de la Cnil.

Enfin, c'est un haut-parleur : il distille au sein de l'entreprise une culture "informatique et libertés", et instaure les bons réflexes chez les opérationnels.

ET LE SALAIRE DANS TOUT ÇÀ ?

Pour l'instant, le métier compte peu de Cil à 100 % : il s'agit souvent de reconversions de postes de direction passés Cil. Dès lors, les salaires sont plutôt élevés : le Cil des notaires a par exemple dévoilé sont net mensuel à 4 500 euros. Un débutant intégrant une équipe sous les ordres d'un Cil chevronné gagnera quant à lui le salaire d'un jeune ingénieur, soit environ 30 000 euros bruts annuels.

Le Cil : il protège vos données personnelles

QUELLES COMPÉTENCES ?

Une grande indépendance et de la maturité, pour résister à la pression. Avoir l'expérience de l'entreprise, où coexistent l'organigramme sur le papier, et les jeux de pouvoirs sur le terrain.

Souplesse et tact : le Cil ne doit pas être vu comme un « père la pudeur », ou un empêcheur de tourner en rond : il doit être vu comme un facilitateur. Face à un directeur marketing qui prépare une géniale opération d'e-mailing, mieux vaut évoquer ensemble l'objectif et les contraintes, plutôt que de qualifier l'opérationnel de « serial spammeur ».

De la curiosité, pour actualiser ses connaissances. Le métier évolue constamment, et une veille assidue est nécessaire : il faut parfois attendre des jurisprudences, réfléchir au sein d'associations professionnelles pour redéfinir son rôle.

Être habité par la mission, pour être crédible. Il s'agit d'un métier de conviction, sans pour autant verser dans le militantisme.

QUELLES FORMATIONS ?

Une seule formation diplômante existe en France à l'heure actuelle : l'Isep, pionner dans le domaine depuis 2005, propose un mastère professionnel à 13 000 euros l'année. Il forme des experts.

Des formations courtes qualifiantes existent également. L'Isep propose des « kits de survie » de 3 jours. Comundi, le cabinet Cilex, ou Lexagone à Lille proposent aussi des petits formats.

Enfin, la Cnil dispense non pas des formations, mais des ateliers de sensibilisation pour les Cil désignés.

La formation longue de l'Isep est émaillée de cas concrets. Que faire si la direction équipe son personnel d'ordinateurs à reconnaissance biométrique ? Comment exercer son droit d'accès et de modification sur ses données ? Mais encore, lancer une campagne de CV anonymes lors d'un recrutement, gérer les réseaux sociaux dans l'entreprise, ou faire face à un contrôle de la Cnil.

OÙ EXERCER SES TALENTS ?

Les débouchés sont florissants, car pour ce métier qui émerge, les professionnels sont encore rares. On compte ainsi 1 800 Cil désignés en France, pour dix fois plus de « faux Cil » (non déclarés à la Cnil mais en charge des problématiques informatiques et libertés). Et une loi pourrait bien obliger toute entreprise de plus de 50 salariés impliqués dans le traitement de données à avoir son Cil.

Assurances, mutuelles, caisses de retraite, acteurs du marketing, banques... partout où la gestion de données menace les libertés du citoyen, un Cil peut être recruté.

Du poste à mi-temps en sus d'une fonction d'origine (responsable qualité, informaticien, archiviste, contrôleur de gestion, juriste) dans une petite entreprise, à la véritable équipe de Cil chevronnés à plein temps dans un grand groupe, en passant par le cabinet de consultants, les possibilités sont vastes.

ET APRÈS ?

Une carrière de Cil peut se poursuivre dans les milieux de l'intelligence économique, de la gestion des risques, ou de la déontologie.

Ainsi, un ancien Cil peut évoluer vers un rôle de bras droit du patron, qui lui permettra d'identifier les opportunités d'innovations. Les risques de sécurité menaçant le système informatique ou informationnel de l'entreprise, l'avertissant d'une tempête en cas de risque sous-jacent de phagocytage par un concurrent... et préparant la gestion de crise en anticipant de possibles remous.

En savoir plus ?

Le site de l'Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel : www.afcdp.net

Le site de la Cnil : www.cnil.fr

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0925

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2010 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ingénieur d'affaires : au plus près des besoins du client

Ingénieur d'affaires : au plus près des besoins du client

Un sens aiguisé des affaires et un solide bagage technique. L'ingénieur chargé d'affaires joue de sa double compétence pour apporter une solution[…]

01/02/2012 |
Ingénieur d'études : une imagination contrôlée

Ingénieur d'études : une imagination contrôlée

Ingénieur agronome : il récolte les fruits de la technique

Ingénieur agronome : il récolte les fruits de la technique

L'ingénieur automaticien : il asservit la machine

L'ingénieur automaticien : il asservit la machine

Plus d'articles