Nous suivre Industrie Techno

Le chantier de BTP suivi en temps réel

Ridha Loukil

Sujets relatifs :

,
Le chantier de BTP suivi en temps réel

Grâce à l'application informatique mobile Papyrus, le rapport de chantier est rédigé sur une tablette PC et envoyé directement via une connexion sans fil GPRS.

© D.R.

- Les chefs de chantier accèdent sur le terrain au système d'information central pour déposer leurs rapports ou recueillir des données.

Chez Eurovia, le rapport de chantier sous forme d'un document imprimé en papier fait partie du passé. Dans cette filiale du groupe Vinci, spécialisée dans les travaux routiers, il s'effectue de façon électronique grâce à l'application informatique mobile Papyrus. Plus besoin d'attendre le retour du chef de chantier au bureau pour intégrer les informations du terrain dans le système central de gestion. Finies la ressaisie des données et les erreurs qui en découlent. Les rapports sont rédigés sur une tablette PC puis directement envoyés au système d'information via une connexion sans fil GPRS.

Des rapports saisis plus rapidement

Gain de temps, économie de déplacement, suivi en temps réel de l'avancement des travaux, visibilité immédiate sur les dépenses... Les avantages sont tangibles. Le chef de chantier n'a plus à se déplacer à son agence pour déposer ses rapports ou recueillir les informations nécessaires à son travail. Dégagé de la paperasse, il est conforté dans son rôle de gestionnaire de chantier. « Certaines personnes nous disent avoir gagné plus d'une demi-heure par jour dans la saisie du rapport. C'est autant de temps de plus consacré à leur vraie mission », estime Stéphane Rousseau, directeur des services informatiques d'Eurovia. Les utilisateurs n'ont plus à attendre le retour au bureau pour avoir une réponse à une question. Avec la messagerie et l'accès distant à l'intranet, ils peuvent consulter les normes, demander une expertise ou interroger le bureau d'études.

Avec 35 000 personnes et un chiffre d'affaires de 6,5 milliards d'euros en 2005, Eurovia réalise chaque année 30 000 chantiers en France et 60 000 à l'étranger. Sur le site des travaux, le chef de chantier est responsable des moyens mis à sa disposition. Il coordonne aussi les fournisseurs et les sous-traitants. Son rapport est indispensable, non seulement au suivi des travaux, mais aussi à l'estimation des recettes, qui dépendent des dépenses effectuées. C'est pourquoi il comprend deux volets. L'un constate les dépenses engagées en personnel, matériels (grues, engins...) et fournitures (granulats, enrobés...). L'autre relève les circonstances du chantier (climat, difficultés rencontrées...).

Une meilleure fluidité pour le calcul des coûts

Dans la version papier, le rapport était remis à l'agence puis ressaisi par le personnel administratif. Il entrait dans le système d'information avec un retard de deux jours à quatre semaines. Avec le système Papyrus, cette opération s'effectue pratiquement en temps réel. « La constatation des dépenses arrive au système central selon un rythme journalier. Ainsi, nous pouvons comptabiliser de façon fluide les coûts et avoir une estimation précise des recettes. Cette visibilité financière est importante puisque 80 % des chantiers durent seulement un mois », note Stéphane Rousseau.

Le projet d'informatique mobile est lancé en 2003 sous le nom Papyrus, prolongement naturel du système d'information de l'entreprise baptisé Kheops. Eurovia disposait déjà d'un progiciel de gestion intégré de SAP. Mais il ne comprenait pas alors la gestion de chantier.

Le logiciel client permettant de saisir les informations sur la tablette PC et de les transmettre sans fil via GPRS a été mis au point par la SSII Alsy. Le développement a coûté environ 400 000 euros. Côté réseau, l'intégration de l'application dans le système d'information a été réalisée en interne avec l'aide de SAP, par adjonction d'un module mobile au progiciel ERP.

Déjà 2 700 personnes équipées en France

Pour le choix du terminal, le PDA a été d'emblée écarté. « Bien que doté d'applications bureautiques honorables et d'outils de communication sans fil, il ne répondait pas aux critères d'ergonomie et de confort demandés, en raison de l'importance du volume des données à saisir », explique Stéphane Rousseau. De même, le PC "durci" a été éliminé. « Trop coûteux par rapport à un PC classique, il est inutile dans notre cas. Le rapport ne se fait jamais sous la pluie. Il est rédigé en fin de journée à l'intérieur d'un fourgon ou d'une cabine, à l'abri des intempéries et de la poussière. » Restait à choisir donc entre le PC portable et la tablette PC. La question a été tranchée en faveur de la tablette par une vingtaine de chefs de chantier lors d'un test de deux mois.

Le déploiement a démarré à l'été 2004 avec l'équipement pilote de 200 chefs de chantier. Aujourd'hui, la totalité des chefs de chantier en France - 2 700 personnes - dispose d'une tablette PC (HP TC1100 pour les premiers équipés et X41 de Lenovo pour les autres). Le budget, comprenant l'amortissement matériel, la licence du logiciel client et le coût de transmission par GPRS via le réseau d'Orange, est évalué à 1 400 euros par an et par utilisateur. L'application a été déployée aussi en Allemagne (480 personnes), puis en République tchèque (300 personnes). L'extension au Royaume-Uni et aux États-Unis d'Amérique est actuellement en projet.

Eurovia poursuit le développement logiciel avec Alsy pour enrichir l'application. « Nous avons beaucoup d'idées pour faciliter encore plus le travail des chefs de chantier », confie Stéphane Rousseau. Dès le départ, cette application a été optimisée pour fonctionner en GPRS. Mais le passage à l'UMTS d'Orange est possible si le test mené actuellement montre un gain pour l'utilisateur.

L'ESSENTIEL

L'application - Saisie et transmission au système central des rapports de gestion des chantiers L'équipement - Une tablette PC munie d'une connexion GPRS Les bénéfices - Suivi en temps réel des chantiers et amélioration de la relation entre l'entreprise et le personnel de terrain

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0879

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2006 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

BEKAERT MET DU "DIAMANT" DANS VOTRE MOTEUR

BEKAERT MET DU "DIAMANT" DANS VOTRE MOTEUR

- Dans son usine de Haute-Savoie, l'entreprise s'est dotée d'un outil industriel pour réaliser en grand volume le traitement DLC - diamond like[…]

01/06/2006 | Dossier
BOUGEZ,
RESTEZ BRANCHÉS !

BOUGEZ, RESTEZ BRANCHÉS !

Les camions et les grues gérés au plus près

Les camions et les grues gérés au plus près

À l'usine, le sans-fil réduit les coûts

À l'usine, le sans-fil réduit les coûts

Plus d'articles