Nous suivre Industrie Techno

Le Cetim se dote d'un moyen d'essais de forte puissance

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Le Centre Technique des Industries Mécaniques complète sa palette d'équipements d'essais avec un vibrateur générant de fortes accélérations avec des vitesses et des déplacements importants.


Le Centre Technique des Industries Mécaniques vient de mettre en service sur son site de Senlis, le vibrateur Vib2. Celui-ci est capable de générer des efforts stationnaires de 105 kN et transitoires de 315 kN, avec des accélérations stationnaires jusqu'à 150 g. Il atteint une vitesse de vibration de 3 m/s et des déplacements de76 mm, que jusque là seuls les vérins hydrauliques permettaient d'atteindre.

« Cette performance accrue nous offre des marges de manÅ“uvre conséquentes dans les basses fréquences. Elle accroît ainsi nos capacités d'étude, tant dans les domaines routier (véhicule de transport ou de travaux publics), nucléaire (étude d'impact des vibrations sismiques sur les composants), qu'aéronautique ou militaire », explique Olivier Bardou.



De plus, ce vibrateur peut être couplé à une chambre climatique, afin de spécifier et de qualifier une grande variété de composants dans des conditions proches de leur environnement réel, tant lors de leur fonctionnement que de leur stockage ou de leur transport, avec des variations de températures pouvant aller de - 50 °C à + 180 °C.

« Qu'elles soient placées sur un moteur, sur les ailes d'un avion ou sur des boggies de véhicule ferroviaire, dans la neige ou en plein soleil, les pièces que nous testons sont de fait soumises à des variations de températures importantes qui conditionnent leur capacité à supporter les vibrations et donc leur durée de vie », constate Olivier Bardou.

Ces essais combinés devraient éviter les surdimensionnements de pièces ou leur réalisation dans des matériaux performants, donc plus coûteux, qui compensaient la méconnaissance des composantes thermique et hydrométrique sur leur durée de vie. Ils devraient aussi permettre d'arriver plus rapidement à une conception optimum des équipements, plus proche des attentes des marchés, ainsi que des normes et des réglementations toujours en évolution.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim.fr

Le ViB2 en chiffres :

Force : 105 kN en statique (sinus et aléatoire) et 315 kN en choc (1/2 sinus).
Accélération maximum : 150 g (sinus).
Vitesse maximum : 3 m/s.
Déplacement maximum : 3" (76,2 mm).
Système de Gauss : champ résiduel < 1 mT.
Bande utile : DC - 2 700 Hz.
Charge statique max : 1 800 kg.
Table horizontale à 7 paliers hydrostatiques : 1 200 x 1 200 mm.
Table verticale : 1 000 x 1 000 mm.
Contrôleur LMS équipé de 36 voies d'acquisition simultanées.
Stratégies de contrôle : sinus balayé ; aléatoire ; combiné (sinus/bruit, bruit/bruit) ; chocs ; SRC ; asservissement à résonance.






Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Avec l’arrivée de la 5G, l’industrie des semi-conducteurs doit se réinventer, pointe Accenture

Coincée par les limites de la loi de Moore, l’industrie a tout à gagner de la 5G pour se relancer. Mais encore faut-il[…]

Avec son nouveau centre de R&D aux Ulis, Bowen veut devenir incontournable dans l'innovation sur les radiofréquences

Avec son nouveau centre de R&D aux Ulis, Bowen veut devenir incontournable dans l'innovation sur les radiofréquences

Pour bien commencer la semaine, un pas de plus vers l’arrivée de la 5G en France

Pour bien commencer la semaine, un pas de plus vers l’arrivée de la 5G en France

Enchères 5G : Orange grand gagnant, l’Etat empoche 2,786 milliards d’euros

Enchères 5G : Orange grand gagnant, l’Etat empoche 2,786 milliards d’euros

Plus d'articles