Nous suivre Industrie Techno

Le Cetim inaugure un laboratoire de biomécanique

Industrie et  Technologies

Sujets relatifs :

, ,
Le Cetim, de plus en plus sollicité par l'industrie médicale, a acquis au fil des ans une certaine expertise dans le domaine de la biomécanique. Souhaitant développer ses activités dans ce secteur, il ouvre un laboratoire de biomécanique sur son site de S


Pour répondre à l'augmentation des demandes des industriels du secteur médical, ce nouveau laboratoire du Cetim compte notamment sept bancs d'essai de fatigue qui ont été acquis pour répondre à la demande dans le domaine de la tenue en fatigue des implants orthopédiques. A ceux-ci s'ajoutent une expérience très large dans le domaine des biomatériaux et la co-organisation depuis 6 ans des journées techniques biomédicales en Rhône-Alpes.

Qu'est-ce que les biomatériaux ?

Les biomatériaux sont des matériaux non vivants utilisés dans un dispositif médical destiné à interagir avec les systèmes biologiques. Tous les matériaux utilisés pour l'élaboration des prothèses doivent répondre à un cahier des charges de plus en plus rigoureux. Ces matériaux doivent être biocompatibles et biofonctionnels pour être sélectionnés.

La biocompatibilité représente la capacité des matériaux à entrer en contact avec les tissus vivants et les fluides biologiques afin de traiter, de modifier ou de remplacer la région lésée sans entraîner d'effets chimiques indésirables (toxicité, réactions inflammatoires...) à l'intérieur de l'organisme. Les biomatériaux seront sélectionnés selon leurs propriétés physico-chimiques et mécaniques qui doivent être parfaitement connues mais aussi pour leurs capacités de tolérance (biocompatibilité) et de fonctionnalité vis-à-vis de l'organisme.

Simuler la fatigue des implants et la marche

Dans ce laboratoire, composé de 7 bancs d'essais de fatigue, ont principalement lieu des essais sur des implants orthopédiques : prothèses de hanches ; de genoux ; d'épaules... Leur but est de valider leur conception et leur fabrication vis à vis de la fatigue.

Depuis quelques années, l'évolution de ce marché et de la normalisation (à laquelle le Cetim participe) est telle que les demandes d'essais ont beaucoup augmenté. Ces essais sont de plus en plus sévères : les industriels doivent déterminer le niveau de résistance de leurs pièces, et plus seulement valider une tenue minimum. Des normes précisent en effet la façon dont doivent être conduits les essais, que les fabricants sont de plus en plus tenus de réaliser pour obtenir le marquage CE.

Un projet de simulateur de marche a par ailleurs été lancé : son objectif est de reproduire la cinématique de la hanche et du genou, et ainsi valider la tenue en usure des implants articulaires. Ce banc permettra d'apporter aux industriels de ce secteur les différentes compétences du Cetim (tribologie, mesures dimensionnelles, polymères, fatigue, simulation...).

Mettre tous les savoir-faire du Cetim au service du médical

Le laboratoire biomatériaux permettra au Cetim de répondre encore plus efficacement aux demandes de l'industrie médicale, qu'il s'agisse de conception de prothèses, d'implants orthopédiques, des orthèses, de matériel hospitalier...

Il apporte ses conseils et services en :
  • conception et en innovation : choix ; compatibilité ; traitement des matériaux ; recherche de plastiques ; étude de la tenue mécanique d'un montage tige-col dans une prothèse de hanche...
  • techniques d'assemblage ;
  • qualification ; analyses des matériaux ; essais ; mesures...
  • amélioration des procédés de fabrication : fonction méthode ; validation d'un procédé de fabrication ; contrôle qualité...
  • information et formation : journées techniques ; formation aux contrôles non-destructifs ; certification Cofrend...
  • expertise en analyse de défaillance...
Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

Fil d'Intelligence Technologique

Un procédé pour industrialiser la production de particules submicroniques

La start-up Spinofrin, co-créée par des chercheurs du CNRS et de l’institut Franco-allemand de Saint-Louis, a mis[…]

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

Dossiers

[Infographie] L'impression 3D pour reconstituer des organes !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

[Vidéo] Ce robot souple est...comestible !

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Les imprimantes à ADN du jeune Français distingué par le MIT

Plus d'articles