Nous suivre Industrie Techno

Le centre d'usinage grande vitesse tue les temps morts

Mirel Scherer

Sujets relatifs :

, ,
- Le centre d'usinage dévoilé par Dixi à l'EMO 2005 de Hanovre repousse les limites de la flexibilité en assurant l'usinage des pièces différentes en fonction des besoins.

Il fallait de l'obstination et beaucoup de chance pour trouver à l'EMO 2005 de Hanovre la machine DHP 50 CPC de Dixi, le champion suisse de la très haute précision d'usinage. Caché dans un coin plutôt sombre du hall 25, cet équipement était pourtant l'un des plus intéressants du salon. Non qu'il soit pourvu d'une quelconque cinématique parallèle ou autre automatisation type mouton à cinq pattes, mais parce qu'il répond à un besoin aigu des utilisateurs. Les ateliers de mécanique veulent en effet exploiter le plus possible le potentiel de leur équipement d'usinage. Et ils sont obligés de répondre au plus vite à la demande et donc d'être capables de fabriquer de petites séries, voire des pièces unitaires d'une manière aléatoire.

L'équipement conçu par Dixi cumule à lui seul toutes ces possibilités. Comment ? Grâce, tout simplement, à un magasin de pièces original. Il reçoit jusqu'à 84 pièces différentes. Et vraiment différentes. Aussi bien en taille (40 ou 350 mm de diamètre pour 350 mm de longueur), qu'en poids ou forme.

« La machine repousse ainsi les limites offertes par les centres d'usinage classiques en permettant l'usinage jour et nuit de pièces de manière aléatoire (chaotic manufacturing) », confirme Bertrand Michel, responsable marketing de Dixi. De plus, pour les pièces qui sont moins rigides, l'utilisateur peut rajouter en un clin d'oeil un support et un système de fixation de broches adapté.

Ébauche et finition sont au rendez-vous

Système flexible d'usinage à elle seule, facile à installer et compacte, la machine peut usiner sur cinq ou six axes simultanément ce qui veut dire qu'elle termine l'usinage d'une pièce en une seule fixation. Elle possède par ailleurs tous les atouts des machines estampillées Dixi, dont une précision de positionnement (ISO bidirectionnelle) de 5 µm. Une broche qui tourne à 24 000 tr/min (puissance 24 kW, couple nominal 215 Nm) fait entrer l'utilisateur dans le monde de l'usinage à grande vitesse, tout comme les vitesses d'axes de 60 m/min. Ébauche et finition sont donc au rendez-vous et l'utilisateur dispose de 218 outils qui peuvent être changés rapidement grâce à un temps "copeaux à copeaux" inférieur à six secondes. Et qui n'ont pas besoin de préréglage. La maintenance électrique et pneumatique a été particulièrement soignée et elle est facilitée par une ergonomie sur mesure.

Premier utilisateur de cette machine qui tue les temps morts et coûte 600 000 euros en modèle de base : le fabricant d'outils israélien Iscar.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0873

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2005 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dassault Systèmes rapproche l'ingénierie et la production

Dassault Systèmes rapproche l'ingénierie et la production

Le spécialiste du PLM pourra, en entrant dans le capital d'Intercim, gérer en temps réel les échanges entre les deux communautés.Dassault Systèmes,[…]

L'informatique "verte" à l'heure des économies

L'informatique "verte" à l'heure des économies

Le papier électronique prend des couleurs

Le papier électronique prend des couleurs

Quand l'environnement stimule l'innovation

Quand l'environnement stimule l'innovation

Plus d'articles