Nous suivre Industrie Techno

Le CEA-Leti rejoint Alcatel-Lucent Bell Labs et Thales au sein du III-V Lab

Jean-François Preveraud
Le CEA-Leti rejoint Alcatel-Lucent Bell Labs et Thales au sein du III-V Lab

Marier des technologies hétérogènes pour développer des applications novatrices.

© DR

Les trois partenaires s’unissent pour développer une expertise unique dans les semi-conducteurs III-V et les technologies silicium. Ils entendent ainsi accélérer le développement de microélectronique et de microsystèmes en intégrant ces deux technologies hétérogènes, à destination de multiples secteurs industriels.

Alcatel-Lucent Bell Labs et Thales annoncent que le CEA-Leti a rejoint le III-V Lab, afin de renforcer les capacités de recherche industrielle de ce centre de recherche-développement, qui est le plus avancé d’Europe dans le domaine des semi-conducteurs III-V, avec plus de 130 chercheurs, techniciens et doctorants.

Ce nouveau partenariat permettra de combiner les technologies des semi-conducteurs III-V et du silicium, ce qui accélérera les recherches en vue de :
 

  • Intégrer des capacités uniques des composants III-V en termes de vitesse, de puissance et de capacités optiques dans les circuits intégrés CMOS sur silicium ;
  • Développer des composants plus compacts et plus intelligents, offrant des caractéristiques innovantes, avec intégration hétérogène de composants III-V actifs (composants optiques, hyperfréquences, à haute puissance) et de microsystèmes et circuits silicium ;
  • Produire des composants III-V sur substrats silicium et sur des lignes de fabrication pour la microélectronique silicium, afin de réduire les coûts. 
     

Créé en 2004 par Alcatel et Thales, le III-V Lab a déjà permis le développement rapide d’une plate-forme commune destinée à une technologie duale optoélectronique-microélectronique, pour les marchés desservis par les deux groupes - télécommunications, spatial, défense et sécurité, entre autres.

Le CEA-Leti, avec ses capacités de recherche en matière de micro et nanotechnologies, élargira substantiellement le champ des applications ciblées par le laboratoire, en combinant son expertise en matière de silicium, de microélectronique et de microsystèmes, et son savoir-faire dans l’intégration hétérogène.

Quatre axes de recherche

En se concentrant sur les applications pratiques des potentialités combinées qu’offrent les semi-conducteurs et le silicium, le III-V Lab mettra maintenant plus particulièrement l’accent sur quatre secteurs principaux de recherche, et sur les marchés correspondants :
 

  • Circuits photoniques intégrés combinant les fonctions actives et passives des composants III-V et du silicium pour les télécommunications à haut débit et le transfert de données ;
     
  • Microélectronique haute puissance et hyperfréquences basée sur le nitrure de gallium (GaN) pour augmenter la densité de puissance, la robustesse, le rendement énergétique et la compacité de divers systèmes utilisés dans les télécommunications, l’avionique, les satellites, la défense, l’énergie et les transports ;
     
  • Nouvelle génération de capteurs de gaz compacts, ultra-sensibles, à haut niveau de sélectivité, utilisés pour la sécurité, le contrôle des procédés industriels et la surveillance environnementale ;
     
  • Imagerie thermique et proche infrarouge pour les applications de la sécurité et de la défense. Le laboratoire développera de nouveaux types de détecteurs offrant une meilleure résolution et réduisant le coût global, tout en accélérant leur adoption sur les marchés du contrôle qualité industriel, des transports et de l’environnement. 
     

Le III-V Lab. se situe au cœur du projet Saclay-Paris-Sud, un parc technologique et scientifique majeur, qui consacrera l’alliance d’organismes de recherche, d’universités, de Grandes écoles et d’entreprises privées.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.3-5lab.fr/
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Plus d'articles