Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Le CEA fait appel à la sérigraphie pour industrialiser les plaques bipolaires des piles à hydrogène

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le CEA fait appel à la sérigraphie pour industrialiser les plaques bipolaires des piles à hydrogène

Une pile à combustible à membrane d’échange de protons (PEMFC) énergétiquement plus dense et moins onéreuse qu’une pile traditionnelle, a mise au point par une équipe du CEA-Liten. Pour obtenir ce résultat, les chercheurs ont utilisé un procédé dérivé de la sérigraphie pour imprimer des canaux plus fins à la surface des plaques bipolaires des cellules.

Ce composant joue un rôle crucial : il permet à la fois de porter les gaz jusqu’aux zones réactionnelles du cœur de pile, de véhiculer un fluide caloporteur pour refroidir le dispositif et de capter les électrons qui vont fournir la puissance. « La plaque bipolaire doit être conductrice, fine et résistante à la corrosion. », explique Sébastien Benoît, chef du service Piles à combustible PEMFC au CEA « Elle est constituée de deux feuilles d’inox  d’une épaisseur d’environ 75 microns, soudées par laser ». Ces feuilles sont traditionnelles formées soit par emboutissage, soit par hydroformage, pour créer à la surface des canaux de plusieurs centaines de microns.

Diminuer les coûts de production

La plaque est ensuite empilée entre deux membranes électrodes pour former trois compartiments étanches : un compartiment anodique, un cathodique et, entre les deux feuilles, un espace pour faire passer le fluide caloporteur.  Comme le processus actuel d’emboutissage est assez fastidieux,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles