Nous suivre Industrie Techno

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

Le CEA et AddUp s'associent pour développer la fabrication additive dédiée au secteur de l'énergie

La plateforme Famergie sera équipée d'une imprimante FormUp 350 d'AddUp

© AddUp

En marge du Salon 3D Print, le CEA et le spécialiste de l'impression 3D métal AddUp ont annoncé une collaboration technique pour le nouvelles applications dans le secteur de l'énergie. Leurs compétences seront réunis au sein d'une plateforme commune : Famergie

Le commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) et AddUp, la coentreprise entre Fives et Michelin, ont annoncé le 6 juin avoir noué un partenariat dans le domaine de la fabrication additive appliquée au secteur de l’énergie. Cette coopération s’articule autour de la mise en place d’une plateforme de développement, baptisée Famergie (pour fabrication additive métallique pour l’énergie). Elle sera située au CEA-Liten de Grenoble et ambitionne de devenir un incubateur de projets en lien avec l’impression 3D industrielle.

Un large éventail d'applications

Cinq cibles ont été identifiées : la production d’énergie, la fabrication de composants pour l’industrie des hydrocarbures, les échangeurs thermiques, les réacteurs catalytiques et les composants pour moteurs électriques. Le partenariat qui vise à produire des pièces hautes performances, avec un minimum de matière consommée. « AddUp nous a approché pour bénéficier de notre double expertise dans les domaines des énergies et des matériaux », explique Emmanuelle Rouvière, cheffe de service Architecture 3D au CEA-Liten.

« Cette idée était intéressante car nous avons déjà un partenariat fructueux avec HP, et sa technologie multi jet fusion, dans le domaine de l'impression 3D de polymères pour l'industrie.» Le CEA  s'appuiera sur le savoir-faire d’AddUp dans les procédés d'impression 3D métal dédiée à l’industrie, les technologies de fusion sur lit de poudre (LBM pour laser beam melting) et de projection de poudre métallique par laser (DED pour Directed Energy Deposition).

Des essais à l'échelle pilote

Les développements au sein de Famergie seront réalisés sur une machine de fusion FormUp 350 d’Addup installée dans le service d’Emmanuelle Rouvière, à Grenoble. Un équipement semi-industriel qui autorisera des essais à l’échelle pilote et favorisera le transfert de technologie pour une production à plus grande échelle. AddUp apportera également ses services pour former les acteurs de l’énergie à sa technologie.

La plateforme, qui s’inscrit dans la feuille de route du programme Initiatives 3D du pôle de compétitivité ViaMéca, bénéficie du soutien de la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec un apport du fonds européen de développement régional Feder.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles