Nous suivre Industrie Techno

Le CEA cherche de nouveaux combustibles nucléaires

Sujets relatifs :

,
RECHERCHE

Quels combustibles alimenteront les centrales nucléaires après 2040 ? Dans son centre de Cadarache (Bouches-du-Rhône), le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) a deux candidats en lice. Pour remplacer l'oxyde d'uranium, qui alimente les réacteurs actuels, ses chercheurs travaillent sur le carbure d'uranium et le nitrure d'uranium. Meilleurs conducteurs de chaleur, ces deux matériaux pourraient être utilisés à des puissances plus élevées que l'actuel combustible. Ils fourniraient alors plus d'énergie. Avant de quantifier leurs performances, il faudra maîtriser leur comportement sous irradiations. À Cadarache, le CEA les soumet donc à des sollicitations thermiques, mécaniques et neutroniques extrêmes. Dans des cellules isolées par un mètre de béton, ces combustibles radioactifs sont chauffés par induction jusqu'à 2 800 °C, puis examinés à l'échelle du micron. Le CEA analyse aussi les gaz émis lors de l'opération. Dans un réacteur de centrale nucléaire, le risque serait de créer, avec ces gaz, une surpression endommageant l'installation. Pour connaître le matériau lauréat, il faudra être patient. Le CEA estime à vingt ans le délai nécessaire pour qualifier entièrement un combustible nucléaire.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0916

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2009 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le +. RéactivitéLes 6 et 7 septembre, l'ouragan Irma ravageait les îles antillaises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Face à l'ampleur des dégâts,[…]

01/10/2017 | TENDANCES
Du graphène pour les piles à combustible

Du graphène pour les piles à combustible

La pérovskite enflamme les recherches sur le photovoltaïque

La pérovskite enflamme les recherches sur le photovoltaïque

Des fondations gravitaires pour les éoliennes

Des fondations gravitaires pour les éoliennes

Plus d'articles