Nous suivre Industrie Techno

Le carter d'huile des moteurs de camions passe aux plastiques

Industrie et Technologies
Pour cette application, déjà choisie par le constructeur DaimlerChrysler, le fabricant allemand KSTN a choisi le polyamide Ultramid de BASF

Ce carter d'huile en polyamide pour moteurs de camions a reçu fin 2003 l’oscar du plastique pour l’automobile de la Society of Plastics Engineers. Il s’agit en effet de la toute première pièce de ce type réalisée en thermoplastique, en remplacement du métal.

Pour cette application, le fabricant allemand de pièces plastiques KTSN (en Saxe) a opté pour le polyamide Ultramid de BASF . Par rapport à la pièce métallique, le carterd'huile « LU » combine une intensité sonore plus basse d’environ un décibel, un poids divisé par deux et 30 % de capacité en plus !

Chez KTSN, le choix de ce matériau de BASF a été d’abord justifié par ses qualités d’écoulement : la production nécessite en effet d’injecter pas moins de 6 kg de polymère par un seul point. Autre atout de ce matériau, selon l’utilisateur : sa tenue aux chocs. A proximité immédiate des roues, ce carter doit résister aux impacts des cailloux sur la route.

Mais le critère le plus important a été la résistance de l’Ultramid à la chaleur. Le carter doit en effet supporter le contact de l’huile dont la température peut atteindre 120 °C en fonctionnement continu. Les tests en éprouvette ont alors montré que le matériau tenait au moins 3 000 heures à une contrainte thermique de 130°C.

Cette nouvelle solution a déjà été choisie par le constructeur DaimlerChrysler pour sa nouvelle série de camions Mercedes-Benz Actros.

Michel Le Toullec

Site de l'entreprise
- www.basf.de/ultramid

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Dossiers

Composites : Les thermoplastiques gagnent du terrain

Si les résines thermodurcissables dominent encore le marché, les thermoplastiques progressent à grands pas. Grâce[…]

La simulation pour optimiser le recyclage par séparation magnétique des plastiques

Fil d'Intelligence Technologique

La simulation pour optimiser le recyclage par séparation magnétique des plastiques

Pollution marine : la nocivité des micro- et nanoplastiques sous le microscope du CNRS

Pollution marine : la nocivité des micro- et nanoplastiques sous le microscope du CNRS

Plastiques : L’Opecst juge les technologies de recyclage actuelles insuffisantes pour lutter contre la pollution

Plastiques : L’Opecst juge les technologies de recyclage actuelles insuffisantes pour lutter contre la pollution

Plus d'articles