Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Le carnet de voyage du technophile : les enfants de Vaucanson à la Cité de Sciences

Sophie Eustache
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le carnet de voyage du technophile : les enfants de Vaucanson à la Cité de Sciences

© Théo Jansen

Vous êtes plutôt plage ou techno ? Pendant une semaine, Industrie & Technologies dresse pour vous un carnet de voyage du technophile. Histoire de vous faire découvrir des lieux bourrés d'innovations mais oubliés des guides touristiques traditionnels. Aujourd'hui, nous vous emmenons à l’exposition Art Robotique, qui se tient à la Cité des sciences et de l’industrie à Paris.

Art Robotique, lancée à l’instigation de la Cité des sciences et de l’Industrie en collaboration avec EPIDEMIC, est une exposition à la croisée entre art, science et technologie.  Deux créations majeures investissent le hall et la passerelle centrale de la Cité des sciences : Animaris Adulari, l’une des imposantes créatures de plage de Theo Jansen, et Totemobile de Chico MacMurtrie/ARW qui, sous l’apparence initiale de la mythique Citroën DS, dévoile une oeuvre monumentale de 18 m de haut. Theo Jansen conçoit et fabrique des créatures oniriques capables de se mouvoir au gré du vent, faites de films tendus sur un squelette en matériaux plastiques. L’artiste néerlandais est ainsi l’héritier à la fois du mouvement de l’art cinétique et des concepteurs d’automates et autres machines mécaniques, de Léonard de Vinci à Vaucanson. Il  (Pays-Bas) expose trois de ses immenses créatures singulières, faites de tubes en plastique ou de ruban adhésif, qui peuplent les rivages au gré du vent : Animaris Umerus, qui est mise en mouvement dans l’exposition, Animaris Ordis, qui est activée par les visiteurs et Animaris Adulari, qui trône en plein coeur de la Cité des sciences et de l’industrie.

Compilation from Strandbeest on Vimeo.

 

Art Robotique

Est considérée comme étant de l’“art robotique” toute oeuvre utilisant des technologies robotiques ou automatisées. Certaines de ces réalisations intègrent la représentation du robot, d’autres les placent au coeur du dispositif de création, donnant ainsi vie à des oeuvres qui n’auraient jamais pu évoluer sans cette contribution robotique. Il arrive que ces robots soient anthropomorphes  mais ici, l’exposition Art robotique privilégie ceux dont la forme s’éloigne de la simple copie du corps humain. Une dizaine d’artistes ou collectifs d’artistes de renommée internationale sont ici réunis dans l’exposition Art robotique autour d’une vingtaine d’œuvres.  

 

Une exposition électique

Totemobile de Chico MacMurtrie/ARW (États-Unis) se cache sous l’apparence d’une DS, voiture mythique de Citroën, pour se transformer ensuite en un totem organique de 18 m de haut.

Jean Michel Bruyère/LFKs (France) interpelle la sensibilité de chacun avec le Chemin de Damastès, une installation de 60 m de long, mettant en scène des lits d’hôpital. Contrôlés par ordinateur, ils se lèvent et se soulèvent, formant une gigantesque respiration. Maywa Denki (Japon) est un groupe artistique et musical fondé par les frères Masamichi et Novmichi Tosa, et qui a la particularité de jouer d’instruments de musique originaux et délirants : les Marimcas, des marimbas dont les lames ressemblent à des pétales d’edelweiss, les Seamoons ou robots chanteurs avec des soufflets en guise de poumons, et les Otamatones, les instruments de musique les plus kawaii du monde en forme de note de musique. Ceux-ci sont mis à la disposition des visiteurs qui peuvent s’exercer à produire de curieuses mélodies.

Le Chemin de Damastès ©LFKs

The Big Picture du collectif robotlab, originaire d’Allemagne, est un robot-peintre étonnant, qui réalise seul une oeuvre picturale grand format durant les neuf mois de l’exposition. Une réalisation qui va au-delà des limites des capacités humaines et dont la technique inimitable fera émerger peu à peu un dessin unique et distinctif, riche en détails et d’un haut niveau de précision. La matrice liquide 3D est une machine à sculpter l’eau. Pour cette première mondiale, Christian Partos (Suède) et Shiro Takatani (Japon) créent chacun une oeuvre tridimensionnelle.

L'exposition court jusqu'à janvier 2015.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Schneider Electric optimise la maintenance grâce à la réalité augmentée

Schneider Electric optimise la maintenance grâce à la réalité augmentée

Pour faciliter les opérations de maintenance des équipements industriels, Schneider Electric mise sur son logiciel EcoStruxure et la[…]

Alibaba dévoile Xuantie 910, une puce ultra performante basée sur une architecture open source

Alibaba dévoile Xuantie 910, une puce ultra performante basée sur une architecture open source

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

Puces neuromorphiques, modélisation 3D, deep learning… les meilleures innovations de la semaine

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

DeepCubeA, l'algorithme champion de Rubik’s Cube

Plus d'articles