Nous suivre Industrie Techno

Le canot sans rames

Jean-François Preveraud
La solution de l'énigme du N°932 d'avril 2011

Rappel de l'énigme

Au siècle dernier, des étudiants anglais inventèrent et pratiquèrent un système très particulier pour faire progresser un canot sur un lac. Ils utilisèrent même ce système pour réaliser des compétitions.

A part le fait de flotter sur l’eau, ces navigateurs ne prenaient appuis sur aucun élément extérieur au canot :
 

  • il n’y avait aucune hélice et aucun moteur pour la mouvoir, la coque étant d’ailleurs hermétiquement close
  • aucune rame de dépassait pour s’appuyer sur l’eau ni même la toucher
  • aucune perche ou pigouille ne poussait sur le fond ou sur les rives
  • aucune corde ne sortait pour tirer le bateau de l’extérieur
  • aucune hélice ou soufflerie ne s’appuyait sur l’air, comme dans les bayous de Louisiane.


Comment ces navigateur parvenaient-ils néanmoins à progresser et même à rivaliser dans des courses ?


La solution

Une corde était simplement attachée à un crochet à l’intérieur, à l’arrière du canot. Les navigateurs donnaient à la corde de fortes saccades vers l’avant, ce qui faisait avancer le canot par bonds.

Le système utilise en fait le frottement, léger mais certain, du canot sur l’eau. Si le frottement était nul, le canot compenserait le mouvement des canotiers : il avancerait quand les canotiers se penchent vers l’arrière et reculerait quand ils se penchent vers l’avant. Par contre, étant présent, le frottement agit comme une crémaillère et recule peu pendant la saccade, comparé à la poussée de l’énergie vers l’avant.

Rien n’empêche d’ailleurs d’imaginer l’application de ce principe de manière industrielle avec un moteur donnant de fortes poussées instantanées vers l’avant – au prix, bien sûr du confort des passagers.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Salon Pollutec : Phenix Batteries ambitionne de soutenir le réseau électrique avec des batteries de voiture en fin de vie

Le savoir-faire de la jeune entreprise française Phenix Batteries, filiale du collecteur et recycleur de batteries SNAM groupe, permet de[…]

Pour bien démarrer la semaine, vision intelligente, cybersécurité et métaux critiques

Pour bien démarrer la semaine, vision intelligente, cybersécurité et métaux critiques

Entrainement d’IA, rejets de CO2 et nickel pour batterie, le best-of techno de la semaine

Entrainement d’IA, rejets de CO2 et nickel pour batterie, le best-of techno de la semaine

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité

Trois plateformes XDR lancées lors des Assises de la cybersécurité