Nous suivre Industrie Techno

Le BRGM lance la surveillance aérienne du littoral par drones

Séverine Fontaine
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Le BRGM lance la surveillance aérienne du littoral par drones

Mesures côtières réalisées par drone en Languedoc-Roussillon.

© BRGM - L'Avion Jaune

Le Bureau de recherches géologiques et minières vient de dévoiler deux projets de mesure du littoral montés en partenariat avec deux PME françaises, L'Avion jaune et Azur drones. Il s'agit pour le BRGM d'évaluer l'évolution côtière avec des technologies de photographie aérienne embarquées à bord des drones. Une nouvelle perspective pour atteindre les zones difficilement accessibles.

Mieux mesurer l'évolution côtière, c'est l'objectif du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), un établissement public d'applications des sciences de la terre pour la gestion des ressources et risques du sol et du sous-sol. Pour ce faire, il lance deux projets de mesure par drones qu'il réalisera en partenariat avec deux PME. Le premier, nommé Drone 2 Coast, va se concentrer sur les milieux sableux, tandis que le second, Suave, permettra de surveiller des versants rocheux soumis aux éboulements. 

Pour surveiller les plages ou les dunes, les drones du projet Drone 2 Coastdéveloppés en partenariat avec la PME L'Avion Jaune spécialisée dans l'imagerie aérienne par drone, s'affranchiront du contrôle et des points de repères au sol. Le géoréférencement des images réalisées sera amélioré en adaptant des algorithmes spécifiques pour un bon positionnement des images obtenues, avec la détection automatique de repères propres à ces milieux. Avec une résolution de l'ordre de 10 centimètres, ils permettront d'évaluer la dynamique sédimentaire et les mouvements de sable. Le but de ce projet est d'avoir un suivi côtier complet sans perturber l'environnement surveillé. Les premiers tests seront menés dans le Languedoc-Roussillon. 

Le second projet, Suave, mené avec la PME prestataire de services Azur Drones, a lui aussi pour objet l'imagerie aérienne, mais sur un milieu rocheux soumis aux éboulements. Le BRGM a mis au point une méthode probabiliste, alimentée par les données recueillies par les drones, pour évaluer l'aléa d'éboulements propre à chaque versant. En d'autres termes, les drones pourront prévoir pour chaque site précis le risque qu'un éboulement se produise et son échéance, proche ou lointaine dans le temps. La technique sera testée sur la falaise de Mesnil Val en Seine-Maritime. D'autres applications seront possibles dans la surveillance des réseaux ferrés et des axes routiers. 

Plus d'informations : www.brgm.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L'impression 3D affiche ses ambitions dans l'aérospatial lors de l'Aerospace Additive Manufacturing Summit à Toulouse

L'impression 3D affiche ses ambitions dans l'aérospatial lors de l'Aerospace Additive Manufacturing Summit à Toulouse

L'impression 3D veut confirmer sa percée dans l'aérospatial. La seconde édition de l'Aerospace Additive Manufacturing[…]

06/12/2019 | SpatialSafran
Terriscope, la nouvelle plateforme de recherche de l'Onera en télédétection aéroportée

Terriscope, la nouvelle plateforme de recherche de l'Onera en télédétection aéroportée

A Toulouse, Thales dévoile son cockpit du futur

A Toulouse, Thales dévoile son cockpit du futur

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Train à hydrogène, éolienne de 12 MW, design génératif… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles